Articles tagués ‘Tolkien’

Bilbo le hobbit de J.R.R. Tolkien

Couverture Bilbo le hobbit

Voici la 4ème de couverture :

Prélude au Seigneur des Anneaux, Bilbo le Hobbit vous emmènera dans une bien étrange aventure… Mais qui est Bilbo ? Un Hobbit tout ce qu’il y a de plus normal, qui aime boire, ripailler, discuter avec ses amis et, surtout, vivre une existence sans histoire !

Enfin, cela c’était avant les Nains, l’inquiétant Gollum, les araignées géantes de la forêt de Mirkwood, la Bataille des Cinq Armées, le dragon Smaug et son trésor…

Et quelques infos sur l’auteur :

John Ronal Reuel Tolkien est né en 1892 en Afrique du Sud. Orphelin à 12 ans, il fut élevé en Angleterre. Après des études à Oxford, il devint professeur de langue et de littérature anglaises. Médiéviste réputé, merveilleux conteur et créateur du Seigneur des Anneaux, il est mort en 1973.

Ce roman est en fait une relecture. Je l’ai lu une 1ère fois peu après la trilogie du Seigneur des Anneaux et je me suis rendue compte que j’en avais peu de souvenirs. Comme je voulais aller voir le film au ciné, je voulais me le remettre en tête pour voir les différences entre le livre et le film. Je m’y suis prise un peu tard et je ne l’ai pas fini avant d’aller dans les salles obscures donc je vais en profiter pour vous dire ce que j’ai pensé des 2.

J’ai beaucoup aimé le film ! J’ai été contente de retrouver Bilbo, Frodon (même si sa présence est anecdotique), Gandalf et les elfes (Elrond et Galadriel). Certaines choses m’ont étonnée comme certains nains qui n’ont pas « une tête de nain », un elfe qui vient de je ne sais où et qu’on ne retrouve pas après et la chance incroyable des nains (surtout dans les grottes des gobelins). Mais j’ai adoré les chants et la musique (d’ailleurs, dommage que le CD coûte aussi cher) et retrouver l’ambiance du Seigneur des Anneaux (même si j’ai trouvé ce film un ton en dessous). C’est un film vraiment sympa à voir sur grand écran !

Bizarrement, pour le livre, je suis plus mitigée… J’ai aimé le début, on a l’impression de s’installer dans un fauteuil au coin du feu et que quelqu’un nous raconte une histoire. Mais je lui ai trouvé quelques longueurs ! Il y a trop de chants qu’on n’arrive pas à s’imaginer, le comportement des nains est le plus souvent agaçant (vis-à-vis de Bilbo, ils ne sont pas très courageux et ne pensent qu’à l’or).

Si on compare le livre et le film, vous l’avez compris, j’ai préféré le film même s’il représente que le début du livre. J’ai même hésité à arrêter ma lecture aux 150 premières pages et reprendre avec le 2ème film (mais j’ai en fin de compte lu tout le roman). Bien sûr, il y a des rajouts mais ils ne m’ont pas dérangé au contraire. Les nains y semblent plus admirables (notamment Thorïn). Je le trouve moins jeunesse que le roman. Bref, je comprends pourquoi j’avais oublié le livre (à part le concours d’énigmes) et je sais que je me souviendrais du film (je me demande s’ils garderont la même fin…) !

♥♥♥♥♥

Les aventures de Tom Bombadil de J.R.R. Tolkien

Après avoir lu le Seigneur des Anneaux, puis Bilbo le Hobbit et aimant beaucoup le personnage de Tom Bombadil, je me suis laissée tentée par ce petit livre dont voici la 4ème de couverture :

Au milieu des années cinquante, un professeur d’Oxford à l’imagination inépuisable créait une épopée fabuleuse qui allait devenir l’objet d’un culte jaloux pour toute une génération de lycéens anglais avant de conquérir le monde entier. Aujourd’hui, les lecteurs du Seigneur des Anneaux se comptent par millions, mais ces adeptes des Hobbits et de leur pays des merveilles continuent à se comporter comme une secte secrète ou une maçonnerie d’initiés. Afin de faciliter l’accès des plus jeunes à son royaume fantastique, J.R.R. Tolkien publia Bilbo le Hobbit, sésame de l’œuvre, en 1937 et, plus tard, des récits comme Les aventures de Tom Bombadil, le joyeux drille, qui prolongent l’enchantement sur le rythme des comptines enfantines.

Je pense que vous avez tous entendu parler de l’auteur mais je vous mets tout de même le descriptif donné dans le livre :

Né en 1892 à Bloemfontein (Afrique du Sud), John Ronald Reuel Tolkien passe son enfance, après la mort de son père en 1896, au village de Sarehole près de Birmingham (Angleterre), ville dont sa famille est originaire.

Diplômé d’Oxford en 1919 (après avoir servi dans les Lancashire Fusiliers pendant la Première Guerre mondiale), il travaille au célèbre Dictionnaire d’Oxford, obtient ensuite un poste de maître assistant à Leeds, puis une chaire de langue ancienne (anglo-saxon) à Oxford de 1925 à 1945 – et de langue et littérature anglaises de 1945 à sa retraite en 1959.

Spécialiste de philologie faisant autorité dans le monde entier, J.R.R. Tolkien a écrit en 1936 Le Hobbit, considéré comme un classique de la littérature enfantine ; en 1938-1939 : un essai sur les contes de fées. Paru en 1949, Farmer Giles of Ham a séduit également adultes et enfants. J.R.R. Tolkien a travaillé quatorze ans au cycle intitulé Le seigneur des anneaux composé de : La communauté de l’anneau (1954), Les deux tours (1954), Le retour du roi (1955) – œuvre magistrale qui s’est imposée dans tous les pays.

Dans Les aventures de Tom Bombadil (1962), J.R.R. Tolkien déploie son talent pour les assonances ingénieuses. En 1968, il enregistre sur disque les Poèmes et Chansons de la Terre du Milieu, tiré des Aventures de Tom Bombadil et du Seigneur des anneaux. Le conte de Smith of Wootton Major a paru en 1967.

John Ronald Reuel Tolkien est mort en 1973.

Bizarrement, comme j’avais envie de lire ce livre, je ne l’ai même pas ouvert avant de l’acheter alors en le commençant, j’ai eu la surprise de découvrir que sur la page de gauche, il y avait la version originale et sur la droite, la traduction. Un petit extrait :

“Hey, Tom Bombadil ! Whither are you going ? ”

said fair Goldberry. “Bubbles you are blowing,

frightening the finny fish and the brown water-rat,

startling the dabchicks, and drowing your feather-hat !”

« Eh, Tom Bombadil ! Où vas-tu donc de ce pas ?

Lui disait Jolie Baie d’Or, en soufflant des bulles ainsi

Tu effraies l’alevin et le brun campagnol,

Les limandins tu apeures…, sans compter que tu mouilles

La plume de ton chapeau ! »

Heureusement que j’avais la traduction, car non seulement mon anglais est mauvais mais il y a aussi beaucoup d’anciens termes que je ne connaissais pas du tout. Mais la version originale apporte un gros plus, comme vous le remarquez dans le petit extrait que je vous ai mis, ce livre est en vers et malheureusement, la traduction perd les rimes mais aussi la musicalité du texte !

J’ai donc fait une lecture en parallèle, je lisais une phrase ou un paragraphe anglais (en fonction de la difficulté) puis la traduction pour comprendre ce que je lisais ! ^^ J’espérais aussi que ça enrichirait mon vocabulaire mais je ne pense pas avoir retenu grand-chose à part que Willow signifie Saule ! hihi Le livre est découpée en petites « comptines », ce qui facilite la lecture.

Une petite déception… Pour moi, ce livre était sur Tom Bombadil, mais en fait, sur la quinzaine de comptines, il y en a très peu sur Tom…

Mais un livre que je vous conseille tout de même si vous voulez découvrir un peu plus l’écriture de J.R.R. Tolkien !

♥♥♥♥♥

Nuage de Tags