Articles tagués ‘Thilliez’

13 à table ! de Collectif

Couverture 13 à table !

J’ai pris ce livre car il est au profit de Restos du Cœur et le plus, c’est qu’il pouvait me permettre de découvrir la plume de certains auteurs. Voici la 4ème couverture :

13 des plus grands auteurs français actuels pour 13 nouvelles autour d’un thème commun : un repas. Intrigues policières, réunions de famille qui dérapent, retrouvailles inattendues… Du noir, de la tendresse, de l’humour, de l’absurde, à chacun sa recette.

13 repas à déguster sans modération, alors à table !

Nous commençons par Olympe et Tatan de Françoise Bourdin auteur que j’aime bien. J’avoue que cette nouvelle m’a fait penser à certains repas de famille et que j’ai beaucoup aimé la chute !

La suivante est Maligne de Maxime Chattam. Je crois que je ne l’ai jamais lu mais il m’attend dans ma PAL. Malheureusement, cette nouvelle ne m’a pas convaincue et c’est celle que j’ai le moins aimé…

La 3ème nouvelle est Nulle, nullissime en cuisine d’Alexandra Lapierre que je ne connais absolument pas. J’ai aimé son ton, son style et la fin. J’essayerai de découvrir ses autres écrits.

Nous continuons avec Un petit morceau de pain d’Agnès Ledig, encore une découverte et une belle découverte ! J’ai été très touchée par cette nouvelle. Là, encore, j’ai bien envie de relire cette auteur !

 La suivante est Mange ton dessert d’abord de Gilles Legardinier. Je l’ai découvert récemment et je n’ai pas été entièrement séduite… Là, j’aime bien son titre mais je reste dubitative face à ma lecture. En tant que « nouvelle », je n’ai pas aimé mais si je la prend comme une histoire, un souvenir, là, on peut dire que j’ai aimé.

La 6ème nouvelle est encore une découverte : Une initiative de Pierre Lemaître. Là, je suis perplexe… J’ai aimé l’idée mais pas tout à fait convaincue par la façon de la traiter et j’ai été déçue par la fin.

Nous continuons avec Marc Lévy qu’on n’a plus besoin de présenter et sa nouvelle Dissemblance. Un thème un peu plus dur et difficile mais j’ai beaucoup aimé lire cette nouvelle même si elle détonne par rapport aux autres.

Nous poursuivons avec un autre incontournable : Guillaume Musso et sa nouvelle Fantôme. Là encore, j’ai aimé, j’ai été prise dans l’histoire presque déçue que ce ne soit qu’une nouvelle…

Nous repassons à une découverte pour moi : Jules et Jim de Jean-Marie Périer. Le titre me fait bien sûr penser au film et j’ai été séduite par cette nouvelle même si je me doutais un peu de la tournure qu’elle allait prendre.

L’auteur de la suivante m’a touchée par Elle s’appelait Sarah, j’avais donc hâte de lire Le Parfait de Tatiana de Rosnay. J’ai apprécié cette lecture, je ne sais pas comment Monique fait pour supporter Mamie et j’ai aimé la fin même si elle est un peu « cynique »…

Pour la nouvelle qui suit, je ne connais que le nom de son auteur : Eric-Emmanuel Schmitt. La part de Reine est la nouvelle qui m’a le plus touchée. Elle est triste mais elle fait réfléchir sur la nature humaine, la part d’humanité chez les animaux, la générosité, etc, … Elle m’a donné envie de lire cet auteur.

Les deux dernières nouvelles sont d’auteurs qui ne me sont pas inconnus. Franck Thilliez avec Gabrielle : une belle nouvelle sur la nature mais aussi sur la « folie », une nouvelle touchante… Et enfin Bernard Weber Langouste Blues qui permet de finir sur une note un peu plus drôle.

Je ne vais pas vous en dire plus sur ces nouvelles mais cet ouvrage a parfaitement rempli son rôle en me faisant découvrir de belles plumes et l’avantage des nouvelles, c’est que c’est rapide à lire ! Un livre que je vous conseille !

♥♥♥♥

[Gataca] de Franck Thilliez

Couverture Franck Sharko & Lucie Hennebelle, tome 2 : Gataca

Après avoir lu le 1er tome, j’avais hâte de connaître la suite. Ayant offert ce roman à ma sœur, j’ai attendu qu’elle le lise avant de m’y mettre. Et comme Stéphanie – Plaisir de lire a organisé une LC, j’y ai participé.

Voici la 4ème de couverture :

Quel lien entre onze psychopathes gauchers et l’homme de Cro-Magnon ?

Alors que Lucie Henebelle peine à se remettre de ses traumatismes, l’ex-commissaire Sharko se voit relégué à des enquêtes de seconde zone. Telle la découverte du corps de cette jeune scientifique, battue à mort par un grand singe.

A nouveau réunis pour le pire, les deux flics plongent aux origines de la violence, là où le génome humain détermine son avenir : l’extinction.

Bienvenue à GATACA…

Je ne sais pas si un extrait était nécessaire alors je l’ai choisi vraiment au hasard :

Mollement, il partit s’asseoir sur un petit banc en fer, au bord du quai. Pas grand monde dans le coin. La proximité de l’IML et le nombre de véhicules de police chassaient les promeneurs éventuels. Non loin, le port de Paris-Arsenal, les navettes, les lourdes péniches. Petite brise, soleil de début septembre, c’était si agréable. Dire qu’Eva Louts ne profiterait plus jamais de ce paysage. Quelqu’un, le « monstre », l’avait sauvagement privée de son droit le plus fondamental : celui de respirer. Puis il l’avait abandonnée dans une cage, comme un vulgaire morceau de viande. Sharko songea aux parents de la jeune victime. On avait tronqué la vérité, on leur avait parlé de « crime », sans y accoler le moindre adjectif, et l’on avait immédiatement promis que l’on mettrait tout en œuvre pour attraper « celui qui avait fait ça ». Le père et la mère n’avaient probablement pas entendu la fin de la phrase, parce que leur monde s’était brusquement écroulé.

Vu comment se finissait le 1er tome, on se demandait ce qu’il était advenu de Sharko et Henebelle. Ce tome ne commence donc pas sous les meilleurs auspices. Bizarrement, je m’attendais que ce roman prendrait la suite et pas qu’il se soit passé un certain temps. Et encore plus bizarrement, j’ai eu plus pitié de Sharko que de Henebelle.

Les retrouvailles entre ces deux-là ne se passent pas de la meilleure des façons mais ils se retrouvent… Le tout sur fond de violence, d’histoire d’ADN, de préhistoire, de tribus quasiment inconnues, etc…

J’avais peur que cette lecture soit complexe. Une histoire avec pour base le génome humain et les nucléotides… Comment donner assez d’explications pour que le lecteur ne soit pas perdu mais pas trop pour ne pas le noyer ? L’auteur est sur un fil et il s’en est très bien sorti ! J’ai été prise par l’histoire, captivée par les anecdotes et les découvertes. Les déplacements et voyages apportent des rebondissements et même si l’histoire entre Henebelle et Sharko est importante, elle n’est pas la plus essentielle de ce roman.

Comment en dire plus sans trop vous en dévoiler ? Juste pour ceux qui ont lu ce livre,  je me suis doutée de la totalité du traumatisme de Lucie avant qu’elle ne nous soit dévoilée. Et pour ma sœur, ce drame n’était pas nécessaire pour la naissance de cette histoire.

Bref, toujours sous le charme de la plume de Thilliez ! Je continuerai ma découverte !

Et voici les autres avis de cette LC :

 Erine06 ; Kincaid40 ; Helran ; Miloupio ; Cesnat ; Litchiandcie ; Simply.moi ; Yumiko ; Lynn ; La tête dans les livres ; Kprecieuse ; Stéphanie – Plaisir de lire

♥♥♥♥

Le Syndrome [E] de Franck Thilliez

Couverture Franck Sharko & Lucie Hennebelle, tome 1 : Le Syndrome E

Toujours à la recherche de livres « faciles » à lire pour ma sœur, je me suis dis qu’un thriller pourrait lui plaire et ayant beaucoup entendu parler de Thilliez, je me suis dis pourquoi pas. Comme une LC s’est organisée sur Livraddict (merci Stéphanie – Plaisir de Lire), c’est moi qui l’ai lu en premier. En voici la 4ème de couverture :

Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle…

Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille.

Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés… Il n’en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko, en congé forcé.

Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko.

Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada, les deux nouveaux coéquipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d’une réalité effrayante. Ceux qui ne connaissent pas le syndrome [E], ne savent pas de quoi ils sont capables…

L’auteur que je connaissais que de nom :

Franck Thilliez est né en 1973 à Annecy et vit actuellement dans le Pas-de-Calais.

Son premier roman est Train d’enfer pour Ange rouge et le succès rencontré depuis La chambre des morts lui a permis de cesser son travail et de se consacrer à l’écriture. On retrouve les personnages de Franck Sharko et Lucie Henebelle dans plusieurs de ses romans.

On a eu un peu de chance quand on a choisi ce livre car on l’a choisi à la seule lecture de la 4ème de couverture, et c’est, heureusement, la 1ère enquête conjointe de Sharko et Henebelle donc on n’est pas perdu.

La lecture de ce roman se fait facilement et rapidement car les chapitres courts s’enchaînent alternant la plupart du temps les points de vue des deux enquêteurs. On tourne les pages et poursuit la lecture car on veut toujours savoir ce qui va se passer, il est donc très difficile de lâcher ce livre.

On s’attache aux héros car même s’ils sont très doués dans leur métier, ils sont hors normes et ont leurs fragilités (d’ailleurs ça donne envie de lire les autres opus où ils apparaissent pour en savoir plus sur eux). Il est étrange et intéressant de voir Sharko se débattre avec ses démons et Henebelle essayer de concilier boulot et vie de famille.

L’enquête en elle-même est très intéressante aussi et les questions qu’elle pose font réfléchir… Quelles sont les influences des images sur le cerveau ? et d’autres dont je ne veux pas parler ici pour ne pas trop dévoiler l’intrigue. J’ai aussi aimé qu’elle ne se cantonne pas  la France et qu’on voyage au fur et à mesure qu’elle avance.

La fin me laisse un peu sur ma faim car même si l’enquête est résolue, on a qu’une seule envie c’est de lire la suite !

Pour découvrir les avis des autres participants :

Simply.moi ; Chasse-mouche ; Katalyn ; naki2164 ; cesnat ; Tomisika ; yumiko ; SidonieGabrielleColette ; erine6 ; La tête dans les livres ; Stéphanie – Plaisir de Lire

♥♥♥♥

Nuage de Tags