Articles tagués ‘Pullman’

A la Croisée des Mondes, tome 3 : Le Miroir d’Ambre de Philip Pullman

Et voici enfin le 3ème tome. Même si le 2ème (chroniqué ici) ne m’avait pas enthousiasmé, je veux connaître la fin et j’espère retrouver la magie du 1er (chroniqué ici).

Bien sûr, vous vous doutez bien qu’en lisant cet article vous risquez d’en apprendre plus sur l’histoire et si vous ne l’avez pas lu, il vaut peut-être passer votre chemin même si je vais essayer de ne pas trop en dire.

Je vous mets la 4ème de couverture :

« Will, prudemment, suivit Mme Coulter à l’intérieur de la grotte, vers la petite silhouette immobile, couchée dans l’obscurité. Elle était là, son amie la plus chère, endormie. Will s’agenouilla près d’elle et repoussa ses cheveux. Pantalaimon était blotti dans son cou, sous sa forme de moufette, sa fourrure luisait et les cheveux de Lyra étaient plaqués sur son front par la sueur. »

Séparée de son compagnon Will, la jeune Lyra est retenue prisonnière par l’ambitieuse et impitoyable Mme Coulter qui, pour mieux s’assurer de sa docilité, l’a plongée dans un sommeil artificiel. Parti à sa recherche escorté de deux anges, Balthamos et Baruch, Will parvient au prix d’un terrible sacrifice à la délivrer. Mais une mission encore plus périlleuse les attend : un voyage dans une contrée d’où nulle âme n’est jamais revenue, le royaume des morts…

Conteur exceptionnel, Philip Pullman conclut avec brio une trilogie qui figure d’ores et déjà au panthéon des littératures de l’imaginaire, et signe là un pur chef-d’œuvre.

J’avoue que dans ce tome, l’imagination de l’auteur m’a encore plus épatée que dans les autres à cause de l’univers des mulefas. Il a su créer un monde avec ses paysages, ses animaux, ses habitants avec leurs coutumes et croyances ! J’ai beaucoup aimé !

J’ai cherché un extrait à vous mettre mais lequel choisir ?? Celui où Mary découvre les cosses, les mulefas, commence à les connaître et à communiquer avec eux, celui où elle fabrique le miroir d’ambre ? Un extrait sur les Gallivespiens Tialys et Salmakia ? (j’ai été fasciné par ces personnages) Un sur le monde des morts ? Non, je n’arrive pas à choisir, trop de moments intéressants, trop de moments clés pour pouvoir choisir !

Comme vous l’avez deviné, j’ai aimé ce livre ! Je n’ai pas retrouvé la magie du 1er mais les différents univers créés m’ont emporté. Peut-être aussi parce que je me sens proche de Mary, scientifique et cartésienne et pourtant ouverte à tout, voulant apprendre, découvrir, aider.

Un livre assez dur aussi… De grandes décisions à prendre, des choix difficiles (surtout pour des jeunes comme Lyra et Will), une réflexion sur la mort…

La religion est toujours très présente mais bon, m’y étant habituée avec le 2ème tome, cela m’a moins dérangé.

Un tome qui conclut bien cette aventure même s’il n’y a pas vraiment de « happy end », je dirais même qu’elle est douce-amère.

Alors est-ce que je le conseille ? Je suppose que si vous avez lu les deux premiers tomes vous voudrez connaître la fin et franchement, même si vous avez été, comme moi, déçus par le 2ème tome, celui-ci est très bien imaginé et très intéressant.

♥♥♥♥♥

A la croisée des mondes, tome 2 : La Tour des Anges de Philip Pullman

Donc dès que j’ai fini le 1er tome, je me suis jetée sur le 2ème ! Je vous mets tout de même la 4ème de couverture :

« Ils atteignirent une tour qui se dressait sur une petite place, solitaire. C’était apparemment le plus vieil édifice de la ville : une simple tour crénelée, haute de trois étages. Son immobilité en plein soleil avait quelque chose de si mystérieux que Will et Lyra se sentirent attirés par cette porte entrouverte au sommet d’un large escalier. »

Le jeune Will Parry, à la recherche de son père disparu depuis de longues années, est poursuivi par des hommes dont il sait peu de choses. Il traverse une brèche presque invisible, et pénètre dans une étrange cité, Cittàgazze, où des spectres mangeurs d’âmes rôdent dans les rues. Il y rencontre Lyra Parle-d’Or, qui a franchi le pont entre les mondes édifié par Lord Asriel. Elle aussi cherche à rejoindre son père. Ensemble, ils vont entamer un périlleux voyage à travers les dimensions, et découvrir un secret mortel : un objet d’une puissance extraordinaire et dévastatrice. Ils devront lutter contre les forces obscures du mal et, pour accomplir leur quête, pénétrer dans une mystérieuse tour, la Torre degli Angeli…

Pour l’auteur, il vous suffit de regarder mon article précédent ! ^ ^

Un extrait ?

Will ressortit pour inspecter les autres pièces : une petite salle de bain, une chambre avec un lit à deux places.

Quelque chose l’alerta avant même qu’il n’ouvre la dernière porte. Son cœur s’emballa. Il n’était pas sûr d’avoir entendu un bruit à l’intérieur, mais un pressentiment lui disait qu’il y avait une présence dans cette pièce. « Comme c’est étrange », se dit-il. Il avait commencé cette journée caché dans une pièce obscure, avec quelqu’un de l’autre côté de la porte, et la situation était maintenant inversée…

Alors que Will restait planté là devant la porte, à s’interroger, celle-ci s’ouvrit violemment et une créature se jeta sur lui, comme une bête sauvage.

Heureusement, sa mémoire l’avait averti, et il se tenait suffisamment loin de la porte pour ne pas être renversé. Il se débattit avec fougue, à coups de genoux, de tête et de poings, face à… cette chose…

Il s’agissait, en réalité, d’une fille de son âge environ, féroce, hargneuse, vêtue de haillons, sale, avec des bras et des jambes frêles et nus.

Découvrant au même moment à qui elle avait affaire, elle s’arracha au torse de Will pour se recroqueviller dans le coin du palier obscur, tel un chat aux abois. D’ailleurs, il y avait un chat à côté d’elle, au grand étonnement de Will : un énorme chat sauvage, montrant les dents, la queue dressée.

La fillette posa la main sur le dos du chat et promena sa langue sur ses lèvres sèches, sans quitter Will des yeux.

Celui-ci se releva lentement.

–          Qui es-tu ? demanda-t-il.

–          Lyra Parle-d’Or.

Je voulais mettre un extrait sur la rencontre de Lyra et de Will vu que l’histoire se concentre maintenant sur ces deux personnages et leur relation. Même si ce passage ne reflète pas ce que va devenir ce duo ! ^ ^

Mon avis sur ce roman… Difficile à dire en fait… J’ai eu du mal avec ce tome et pourtant le titre est prometteur, le 1er tome m’avait emballé donc je pensais que la suite allait aussi m’entraîner… Ca n’a malheureusement pas été le cas.

J’ai aimé découvrir Will, jeune garçon courageux et débrouillard, fidèle aussi mais parfois qui semble si fragile face à ce que semble lui réserver son destin… Et j’avoue que Iorek m’a manqué, j’aime ce personnage et sa relation avec Lyra.

Pour terminer, je dirais que le propos religieux est plus présent que dans le 1er tome (dans le 1er, il ne m’a pas dérangé alors qu’ici oui).

Alors est-ce que je vous le conseille ? Je suppose que oui, vous êtes sûrement comme moi et voudrez connaître la suite ! C’est d’ailleurs pour cela que j’ai lu le 3ème tome, eh oui, je suis curieuse, je voulais connaître la fin et surtout j’espérais retrouver la magie du premier…

♥♥♥♥♥

A la Croisée des Mondes, Tome 1 : Les Royaumes du Nord de Philip Pullman


J’ai acheté la trilogie peu après avoir vu La Boussole d’Or au cinéma. J’ai tellement été emporté par le film que je voulais savoir si ce serait pareil avec les livres… Et je ne sais pas pourquoi, depuis ils sont restés sur une étagère. Et là, grâce au Baby-challenge Fantasy, ça m’a donné une occasion de le lire !

Voici 4ème de couverture :

« La jeune Lyra connaissait bien les Érudits : ces hommes l’avaient entourée toute sa vie, ils avaient fait son éducation, ils l’avaient punie ou consolée. Ils étaient sa seule famille. Peut-être même aurait-elle pu les considérer comme sa véritable famille si elle avait su ce que c’était une famille. »

Élevée dans l’atmosphère confinée du prestigieux Jordan College, Lyra, accompagnée de son dæmon Pantalaimon, passait ses journées à courir dans les rues d’Oxford à la recherche éperdue d’aventures. Cette vie insouciante prend fin pourtant lorsqu’elle est confiée à Mme Coulter, au moment où Roger, son meilleur ami, disparaît, victime des ravisseurs d’enfants qui opèrent dans tout le pays. Mais lassée de jouer les petites filles modèles, et intriguée par la Poussière, n extraordinaire particule qui suscite effroi et convoitises, Lyra s’enfuit et entame un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d’un autre monde.

Je ne connaissais pas l’auteur alors si vous êtes comme moi, je vous mets la présentation :

Né en Angleterre, à Norwich, en 1946, Philip Pullman a vécu en Australie et au Zimbabwe où il a effectué une partie de sa scolarité. Diplômé de l’université d’Oxford, il a longtemps enseigné dans cette ville où il vit toujours avec sa femme.

Passionné par les contes dès son plus jeune âge, il choisit de devenir écrivain. Il entame un premier roman lors de sa dernière année à l’université, mais ne le termine pas. Après divers métiers, dont celui d’apprenti bibliothécaire, il mène à bien un nouveau projet de roman, un « thriller métaphysique », qu’il publie et pour lequel il obtient un prix. Devenu instituteur, puis formateur pour de jeunes professeurs, Philip Pullman se consacre dès 1985 à une série policière dont l’héroïne, Sally Lockhart, doit beaucoup au célèbre Sherlock Holmes.

Conteur exceptionnel, créateur d’univers au talent incomparable, Philip Pullman connaît son plus grand succès avec la trilogie À la croisée des mondes, qu’il a mis sept ans à écrire, et avec laquelle il est parvenu à franchir la frontière séparant les littératures jeunesse et adulte pour signer un chef-d’œuvre de fantasy.

La série, qui a remporté de nombreux prix, a été adaptée en feuilleton sur la radio BBC, au théâtre avec grand succès, et au cinéma en 2007 par Chris Weitz, avec Nicole Kidman, Eva Green, Daniel Craig…

Philip Pullman a reçu le prestigieux Astrid Lindgren Memorial Award, catégorie littérature jeunesse, et Le Miroir d’Ambre, le troisième tome, a été récompensé par le Whitbread Book of the Year Award en 2002.

Et comme d’habitude, pour avoir un aperçu du style, un extrait :

Tony Costa lui donna un morceau de viande de phoque séchée à mâchonner, et, en compagnie de Pantalaimon blotti à l’intérieur de sa capuche sous forme d’une souris, Lyra grimpa sur le dos du gros ours, agrippant les poils drus dans ses moufles et serrant le dos musclé entre ses cuisses. La fourrure de l’animal était extraordinairement épaisse et, à cet instant, la fillette se sentit submergée par un sentiment de pouvoir sans limites. Comme si elle ne pesait rien du tout, l’ours fit demi-tour et s’éloigna à grandes foulées vers la crête, en s’enfonçant parmi les taillis.

Il fallut un certain temps à Lyra pour s’habituer à ce balancement, après quoi, elle éprouva une formidable allégresse. Elle chevauchait un ours ! L’Aurore dessinait des arcs de cercles et des boucles de lumière au-dessus de leurs têtes, et de tous les côtés s’étendaient le froid glacial de l’Arctique et le silence infini du Nord.

Les grosses pattes de Iorek Byrnison se posaient presque sans bruit sur la neige. Les arbres, à cet endroit, étaient rabougris, car ils se trouvaient à l’entrée de la toundra, mais des ronces et des buissons se dressaient sur leur chemin. L’ours les traversait comme s’il s’agissait de vulgaires toiles d’araignée.

Je n’ai pas choisi cet extrait par hasard, j’ai un faible pour Iorek et sa relation avec Lyra est très particulière et touchante.

J’ai adoré ce premier tome, adoré et dévoré ! ^^ Je pense qu’avoir vu le film est un plus pour moi, car je voyais les paysages, les personnages, j’étais dans le livre, je suivais Lyra dans ses aventures. C’est étrange comment cette gamine qui pourrait vite être insupportable arrive à faire fondre son entourage et on a qu’une envie l’aider et qu’elle parvienne à faire ce qu’elle doit faire !

Le grand Nord m’a toujours fasciné alors imaginer les paysages a été pour moi magique.

Par contre, il n’est pas évident de visualiser l’aléthiomètre et son fonctionnement…

Après avoir lu ce livre, je me demande une chose : Quelle forme aurait mon daemon ? hihi

Je suis contente d’avoir acheté les 3 tomes car après avoir fini le 1er, je voulais vraiment connaître la suite alors je me suis tout de suite lancer dans la lecture du 2ème !

Alors est-ce que je vous le conseille ?? Je pense que vous l’avez deviné… Oui, je vous le conseille, si vous aimez tout ce qui a attrait à la magie, au fantastique et à l’aventure.

♥♥♥♥

Nuage de Tags