Articles tagués ‘Pays’

Au pays des kangourous de Gilles Paris

Couverture Au pays des kangourous

J’ai été contacté par les Editions J’ai Lu pour recevoir Au Pays des Kangourous de Gilles Paris. Le nom de l’auteur ne me disait rien mais la 4ème de couverture m’a touchée :

Simon, neuf ans, vit avec son père Paul, écrivain, et sa mère Carole, femme d’affaires qui passe sa vie en Australie. Le jour où Paul est hospitalisé pour dépression, Simon voit son quotidien bouleversé.

Recueilli par Lola, sa grand-mère fantasque, il rencontre aussi l’évanescente Lily, enfant autiste aux yeux violets. Au travers des songes qu’il s’invente, Simon va tâcher de mettre des mots sur la maladie de son père et de trouver des repères dans cet univers dont le sens lui résiste.

En relisant les infos sur l’auteur, je me suis rendue compte qu’il avait écrit Autobiographie d’une Courgette, un livre que j’ai lu il y a bien longtemps et dont je ne me souviens pas beaucoup et que donc cet auteur ne m’était pas si inconnu que ça et même si je ne me souvenais pas beaucoup de ma lecture, j’en gardais un bon souvenir.

Donc je me suis lancée dans ce roman avec un bon a priori.

Première impression, l’histoire est racontée avec le point de vue du petit garçon donc avec le ton et le langage qui va avec… Cela peut surprendre et il faut s’y habituer. Puis on découvre peu à peu les personnages, ils sont attachants, hauts en couleurs, on arrive très bien à se les représenter.

Cependant, il ne faut pas oublier le fond de l’histoire, le papa de Simon est dépressif et Simon essaye de comprendre ce qu’il se passe. Il exprime ses doutes, ses questions avec ses mots d’enfant, il ne sait pas à qui se confier : les grands ne répondent pas à ses questions… Il sent que quelque chose ne va pas, il se demande s’il a une part de responsabilités, il s’évade dans ses rêves pour y faire face.

On comprend avant lui le fin mot de l’histoire et c’est peut-être ce qui m’a un peu dérangée et je l’avoue je me suis lassée de ce point de vue « enfantin » et pourtant je ressors avec une très bonne impression de ce roman. C’est une lecture touchante, émouvante mais avec de l’humour.

Je conseille donc la lecture de ce roman et je pense continuer ma découverte de cet auteur et pourquoi pas relire Autobiographie d’une Courgette !

♥♥♥♥

Publicités

Au Pays des Fées de Jean-Louis Fetjaine, Sandrine et Jean-Baptiste Rabouan

Couverture Au Pays des Fées

Mon frère sachant que j’aime les fées m’avait offert ce livre il y a quelques années et je ne sais pas pourquoi je l’avais seulement feuilleté mais jamais lu en entier ! Mon challenge Faërie m’a permis  de corriger cela. Voici la 4ème de couverture :

Les Belles Demoiselles n’aiment guère qu’on les nomme et ne se montrent que rarement. Mais à ceux qui savent les voir, elles racontent mille histoires. Si vous acceptez d’y croire, elle vous entraîneront peut-être dans leur monde enchanté, souterrain, invisible aux yeux des humains. Voici toutes celles que nous y avons rencontrées : fées mutines rêvant au clair de lune, fées sorcières des vieilles légendes de terroir, magiciennes, enchanteresses, Belles Dames séduisants et insaisissables. D’autres enfin, mignonnettes et rieuses, volant parmi les fleurs, émouvantes comme un rire d’enfant, un soir d’été. Ce pays de Faerie est un ravissement dont vous resterez prisonnier à jamais, comme tout heureux mortel qui entre dans la ronde des fées.

Que vous dire à part qu’en fin de compte il y avais peut-être une raison pour laquelle je ne m’étais pas plus penchée sur cet ouvrage… Les photos-dessins, ce sont eux qui ont la part belle et je trouve cela bien dommage ! Si je trouve certains portraits très réussi et quelques images belles, la plupart d’entre elles m’ont déçue ! Je vais même être dure, certaines ressemblent plus à des photo-montages ratés qu’à des œuvres artistiques ! Malheureusement, ayant des soucis avec mon scanner et ma recherche internet n’ayant pas été fructueuse, je ne peux pas vous en montrer…

Cependant les textes, parfois des contes revisités ou résumés, sont très poétiques et m’ont plu ! En voici un exemple :

L’esprit des livres

Il y a dans chaque livre une étincelle, un éclat, un petit génie, si vous préférez, qui s’en échappe dès qu’on l’ouvre et qui parfois touche le lecteur. Contrairement aux hommes qui si souvent passent à côté d’un bon livre faute d’avoir su en capter l’âme, les fées peuvent voir cette lueur de génie, en jauger l’attrait et se l’approprier à désir. C’est pour ça qu’elles apprennent vite à l’école…

J’ai retrouvé la magie des fées dans la plupart des textes et malheureusement dans peu d’illustrations, ce qui fait un ensemble inégal qui ne m’a pas séduite et je le regrette…

♥♥♥♥♥

 

Retour au Pays : Prélude à L’assassin royal et aux Aventuriers de la mer de Robin Hobb

Cela fait un moment que ce petit roman attendait dans ma PAL alors j’ai profité d’une LC lancée par Ptitetrolle pour le lire. La 4ème de couverture :

 » Ce que l’esprit conscient ne perçoit pas, le cœur le sait déjà. Dans un rêve. j’ai traversé comme le vent ce désert des Pluies, en rasant le sol mou, passant au travers des ramures qui se balançaient. Insoucieuse de la fange et de l’eau corrosive, j’ai pu voir soudain la beauté aux multiples strates des alentours. Je me tenais en équilibre, oscillant, comme un oiseau, sur une fronde de fougères. Un esprit du désert des Pluies m’a murmuré : « Essaie de le dominer et il t’engloutira. Incorpore-toi à lui, et tu vivras. »  »

Robin Hobb

L’assassin royal et Les aventuriers de la mer ont fait de Robin Hobb un auteur incontournable dans le paysage de la fantasy contemporaine. Remontant aux origines de ces deux cycles phare, Retour au pays, court roman sous forme de journal intime, nous invite à découvrir l’épopée des premiers colons du désert des Pluies et la fondation de Terrilville.

Vu que sur la 4ème on vous parle de l’auteur, je n’en rajoute pas et comme la 1ère partie est un extrait du livre, je ne vais pas vous en rajouter un. Cette introduction faite, entrons dans le vif du sujet ! ^_^

Ce livre se lit très rapidement (trop rapidement), je trouve… Peut-être parce que je suis habituée au style de Robin Hobb et que connaissant le thème, je n’étais pas perdue. J’ai aimé  le petit mot de l’auteur au début et je suis d’accord avec elle, même si on ne connait pas ses autres cycles, on peut lire ce livre et je trouve aussi qu’on s’attache et s’identifie plus aux héros imparfaits (Fitz… ^SOUPIR^).

J’ai aimé l’histoire et le style sous forme de journal intime ! Au départ, j’ai cru que j’allais détester Carillon mais très rapidement, au fil de ses changements et de ses initiatives, je me suis attachée à elle (je ne peux pas dire que je m’y suis identifiée car je ne pense pas que je serais aussi débrouillarde qu’elle !).

Malgré le peu de pages, je trouve que l’auteur a réussi à faire vivre ses personnages et à leur donner une personnalité complète et complexe pour la plupart. Ceux qui connaissent déjà le Désert des Pluies comprendront des choses avant ceux qui découvrent l’histoire… Par contre, l’histoire m’a laissé sur ma faim ! J’étais heureuse de retrouver la plume de Robin Hobb et ce roman a un goût de trop peu ! L’histoire est complète mais j’aurai aimé plus de détails, des explications pour certaines choses (même si on ne peut pas les avoir vu que les colons eux-mêmes n’ont pas ces explications).

Bien sûr je vous le conseille, cela permet de découvrir les bases de l’histoire et si vous accrochez, n’hésitez à lire le reste ! Moi, j’ai le 1er tome de La Cité des Anciens qui m’attend, j’ai hâte de m’y mettre même si j’ai de nombreux romans à lire auparavant…

Une dernière chose, voici les autres participants :

Felina ; Frankie ; Iani ; Lou ; Luna ; Minidou ; Ptitetrolle ; Quaidesamoureux ; Rose ; Zazou8888

♥♥♥♥

Nuage de Tags