Articles tagués ‘Malzieu’

Métamorphose en bord de ciel de Mathias Malzieu

J’ai acheté récemment ce petit ouvrage parce qu’il est de Mathias Malzieu et que j’avais été complètement emportée par la lecture de La Mécanique du cœur dont j’espérais retrouver la magie. Et j’ai vu qu’une LC s’organisait sur Livraddict, je me suis dit que comme ça, il serait lu tout de suite ! Voici la 4ème de couverture :

Tom Cloudman a toujours  rêvé de voler, il en est devenu le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige se terminent invariablement au sol. Au moment où on décèle chez lui une maladie incurable, Tom rencontre une étrange créature, mi-femme, mi-oiseau, qui lui propose ce pacte : « Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, mais cela ne sera pas sans conséquence… »

J’ai déjà chroniqué La Mécanique du Cœur mais je vous mets tout de même les infos données pour la maison d’édition :

Mathias Malzieu, mène de front une carrière musicale et littéraire. Il est notamment l’auteur de La mécanique du cœur, énorme succès critique et public dans le monde, ainsi que d’un livre numérique, L’homme volcan, illustré par Frédéric Perrin.

Un premier extrait qui touchera tous ceux qui aiment les livres :

Au cours de cette épopée en cercueil roulant, je suis tombé amoureux des livres. J’expliquai à un petit couple qui venait de m’en offrir un à quel point ce partage d’imaginaire intime me touchait. J’en reçu de plus en plus. Manquant de place mais ne pouvant me résoudre à les abandonner, j’ai décidé d’alimenter le flux. Dès que j’en terminais un, j’écrivais ce que j’en avais pensé sur la page blanche suivant la fin du texte, précédé de cette annotation : « Si vous trouvez ce livre, lisez-le, et lorsque vous l’aurez terminé, écrivez vos impressions, ainsi que la date et l’endroit de votre découverte. Et déposez-le dans un lieu de passage, bien en évidence. » Certains de ces livres ont pris le train, d’autres la pluie. Certains se sont perdus longtemps, d’autres ont vécu une histoire d’amour avec un sac à main. L’un d’eux est même revenu entre mes mains, annoté sept fois.

Un autre qui me touche particulièrement… :

J’ouvre les yeux. Le monde a changé. Une odeur de soupe de cantine et d’éther remplace les exhalaisons d’automne. Le bitume est devenu linoléum. Mon formidable cercueil, un simple lit. Les Michel Platini semblent avoir disparu, les couleurs aussi. Ici, tout est beige et gris décati avec de grandes fenêtres sévères. Chaque pas sur le linoléum fait le bruit d’un pansement qu’on arrache. Les gens s’ennuient, pleurent, crient. Des proches apportent des fleurs, un sourire cousu sur leur visage ; ils se débrouillent pour que leurs larmes coulent à l’intérieur de leurs orbites. Des blouses blanches aux gestes mécaniques hantent les lieux. Bienvenue au service de cancérologie.

Il y a plusieurs phrases qui m’ont marqué, j’aurai dû toutes les noter mais je ne vais pas vous assommer de citations, il vaut mieux que vous les découvriez en lisant ce petit roman…

Je ne sais pas trop quoi penser de ma lecture… Je n’ai pas retrouvé la magie que je cherchais, je n’ai pas été emportée par l’histoire, je dois même avouer que j’ai plutôt été perdue et que je pense ne pas avoir tout compris et pourtant… J’ai aimé cette lecture, j’ai aimé la poésie du texte !

Il est vrai qu’on parle de conte fantastique donc il ne faut pas s’attendre à une histoire réaliste… Mais justement, ce conte est peut-être un peu trop éloigné de la réalité pour moi… Enfin, éloigné de la réalité n’est pas tout à fait le terme, c’est peut-être pour ça que j’ai du mal à exprimer mon sentiment face à cette lecture ! Au départ, tout commence normalement, « dans la réalité » : un gars que n’a pas trop les pieds sur terre, qui rêve de voler, il a un accident, découvre qu’il est malade jusque là, quelque chose qui pourrait se passer tous les jours et puis tout dérape…

En résumé, une histoire que j’ai apprécié surtout grâce au style de l’auteur car il est plein de poésie mais que je n’ai pas tout à fait compris… Mais peut-être que si on ne cherche pas à comprendre, qu’on se laisse juste porter, on apprécie pleinement ce conte. En tous les cas, j’ai envie de vous le conseiller, il se lit très rapidement et rien que pour certaines petites phrases qu’on peut qualifier de magique, il est assez marquant !

Voici mes camarades de lecture si vous voulez découvrir d’autres avis sur ce court roman :

Ellcrys ; Fleurdusoleil ; Un chocolatdansmonroman ; Vashta Nerada ; Grizelda ; Aurélie ; Dex ; Stories-of-books ; Myiuki22 ; Céline031 ; Dylan

♥♥♥♥♥

P.S. : Comme je la trouve vraiment plus jolie, je vous mets la couverture de Flammarion

Publicités

La Mécanique du Cœur de Mathias Malzieu

Etrange comment je suis arrivée à ce livre… Deux personnes à qui je tiens beaucoup m’en ont parlé et j’ai eu envie de le découvrir ! Mais je ne le trouvais pas… Je suis allée à France Loisirs pour mes achats et comme il y a une « promotion » si on achète plusieurs livres « piment » ou « fantasy » : j’ai pris ce que je voulais plus un que je ne connais juste à cause de la couverture…

Puis arrivée à la maison, je regarde plus attentivement ce livre et je vois que c’est La Mécanique du coeur de Mathias Malzieu !! Le livre que je cherchais ! Je ne comprends pas comment je n’ai pas fait le rapport entre cette couverture et le livre ! Enfin bref !!

Voici la 4ème de couverture :

C’est le jour le plus froid de l’année 1874 que Jack arrive au monde. Son petit cœur est si fragile qu’il est gelé. La sage-femme lui greffe une horloge et l’adopte. L’entourant de tendresse, elle le met en garde contre les plaies de l’amour auxquelles son petit cœur artificiel ne survivrait pas. Pourtant comment résister quand Jack croise une craquante petite chanteuse de rue … ?

Un joli conte, magique et envoûtant, sur la passion amoureuse.

Après un premier roman autobiographique, Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, Mathias Malzieu, chanteur du groupe de rock français, Dionysos, publie la mécanique du cœur qui fait également l’objet d’un album musical.

J’ai été emporté par ce conte parfois difficile à suivre il est vrai mais tellement touchant…

Je pense qu’on a tous une horloge à la place du cœur et qu’il nous faut trouver la personne à qui on pourra en confier la clef et que seule cette personne sache comment remonter notre pauvre cœur… Lui faire confiance pour le meilleure et pour le pire… s’offrir totalement même si c’est pour souffrir…

Un extrait ?

Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles. Deuxièmement, maîtrise ta colère. Troisièmement, ne te laisse jamais, au grand jamais, tomber amoureux. Car alors pour toujours à l’horloge de ton cœur la grande aiguille des heures transpercera ta peau, tes os imploseront, et la mécanique du cœur sera brisée de nouveau.

Alors faut-il se protéger de l’amour ?….

En tous les cas, un livre que je vous conseille fortement !

♥♥♥♥♥

Nuage de Tags