Articles tagués ‘Maison’

Une maison dans les arbres de Jean-Paul Malaval

Voici la 4ème de couverture :

Rilhac, été 1959. Il règne une vive agitation dans le village corrézien : la Compagnie des Eaux installe l’eau courante, promesse d’une ère nouvelle. Le chantier devient un terrain de jeux rêvé pour les enfants, les bandes rivales toujours en guerre se disputant la découverte d’un sarcophage mérovingien qui daterait de Clovis et contiendrait un trésor…

Un peu étranger à ce remue-ménage, dans son exil forcé de petit Parisien solitaire, Cyril entre dans un monde campagnard inconnu. Il découvre la camaraderie, la bagarre, la folie et la sagesse des adultes, leurs traîtrises, leurs amours. Il lui reste, au cours d’un été riche en aventures, à devenir un homme.

Et un petit mot sur l’auteur :

Né à Brive-la-Gaillarde, Jean-Paul Malaval devient journaliste à partir de 1970 à Centre Presse, puis en 1973 à L’Echo du Centre. En outre, il rédige des articles pour Agrisept et Le Nouvel Observateur. En 1982, il commence une collaboration de plusieurs années avec les éditions Milan, à Toulouse. Ainsi voit le jour une série d’ouvrages sur d’anciennes photos régionales. Jean-Paul Malaval est l’auteur de plusieurs romans dont Une maison dans les arbres ou Une reine de trop, publiés aux Presses de la Cité. En fidèle enfant du pays, il est également, depuis 1995, maire de la commune de Vars-sur-Roseix, en Corrèze.

Je pensais vous mettre un extrait mais en fait, je ne sais pas lequel choisir… Difficile de trouver un extrait parlant ou caractéristique dans ce livre… Après l’avoir lu et ce malgré la 4ème de couverture, j’ai l’impression qu’il y a dans ce roman deux histoires en parallèle, qui se recoupent que très rarement.

D’un côté, il y a ce petit garçon, Cyril dont l’histoire est touchante, attendrissante. Un gamin qui essaye de comprendre la « campagne » grâce à son grand-père mais aussi aux enfants des alentours, il y a donc l’amitié, les jeux, les découvertes, l’amour. Mais il essaye aussi de comprendre le silence de sa mère, de ses grands-parents, de connaître plus son père, il y a donc beaucoup de questions auxquelles il trouvera seul les réponses, beaucoup de chagrins aussi…

De l’autre, il y a Jess, un audacieux ouvrier de la Compagnie des Eaux, il s’est fait remarqué sur le chantier car il ose faire ce que personne ne veut faire et dans le village sa prestance n’a pas laissé indifférentes les femmes. Il a un lourd passé qui le hante mais quand il rencontre Adée, il est prêt à tout pour la conquérir et cela même si elle est mariée…

Ces deux histoires se croisent parfois, d’une part parce que le chantier est de temps en temps le terrain de jeu des enfants du village et surtout parce que Jess est à leurs yeux un héros, un modèle.

J’avoue que c’est l’histoire de Cyril qui m’a surtout plu, l’histoire de Jess apporte un côté plus sombre au roman. Mais je vous le conseille tout de même ! ^^

♥♥♥♥♥

P.S. : Il va falloir que je fasse de nouvelles catégories… Régional est celle qui se rapproche le plus pour ce livre.

Nuage de Tags