Articles tagués ‘Lawhead’

Le roi Corbeau, tome 1 : Robin de Stephen R. Lawhead

Pour commencer, je remercie Livraddict pour m’avoir sélectionnée pour ce partenariat avec Le Livre de Poche.

J’ai tout de suite été attirée par la couverture, je me suis donc intéressée à la 4ème de couverture :

XIè siècle, Angleterre. Depuis l’arrivée des envahisseurs normands, les Celtes ont été repoussés dans les montagnes du Pays de Galles. Traqué comme un animal, Bran ap Brychan, héritier du trône de l’Elfael, a été contraint d’abandonner le royaume de son père pour se réfugier dans la forêt des Marches, des bois primitifs où le danger rôde…

Depuis des siècles, l’histoire de Robin des Bois et de sa bande de voleurs a captivé l’imagination de millions de personnes. Traduit dans vingt langues, Stephen R. Lawhead a vendu plus de trois millions de romans à travers le monde, dont le célèbre Cycle de Pendragon.

Je n’avais pas réagi que ce livre parlait de Robin des Bois, heureusement que c’était précisé ! Je ne connais pas de livre sur ce personnage, je ne le connais que par le film avec Kevin Costner donc j’avais hâte de le découvrir !

Un petit mot sur l’auteur que je connaissais de nom car je connais Le Cycle de Pendragon même si je ne l’ai pas encore lu, voici ce qui est dit dans le livre :

Stephen R. Lawhead est né en 1950 au Nebraska. En 1981, il se consacre entièrement à l’écriture et s’installe à Oxford pour y faire des recherches sur les légendes et l’histoire celtiques. Spécialiste en mythologies et fictions historiques, traduit dans vingt et une langues et récompensé par de nombreux prix, il est un auteur mondialement reconnu.

 Un extrait pour le style ?

Une fois assis autour de l’âtre, ils firent griller le pain et le fromage en buvant à la santé de chacun, tandis que la viande cuisait. Peu à peu, les soucis des derniers jours relâchèrent leur emprise sur Bran et ses compagnons.

« Un toast ! » s’écria Iwan au bout d’un moment Il leva sa coupe. « Je bois à notre excellent hôte, Aethleth… » Il buta une fois encore sur le nom, et un nouvel essai semblait au-dessus de ses forces. Lorgnant de biais le prêtre grassouillet, il dit : «  Vu qu’il ressemble à un gros sac de victuailles, je l’appellerai Tuck.

– Frère Tuck pour toi, mon gars », rétorqua le prêtre en éclatant de rire. Il pencha la tête de côté. « Et toi c’est Iwan, n’est-ce pas ? Ca correspond à quoi en langage raffiné ? » Il se tapota le menton d’un doigt boudiné. « C’est Jean, je crois. Et grand gamin comme il est, je l’appellerai Petit Jean. » Il s’empara prestement de sa bière, en renversant une partie dans le mouvement. « Fort bien ! Je lève ma coupe à Petit Jean et à ses amis. Puissiez-vous toujours avoir assez de bière pour abreuver votre langue, assez d’esprit pour distinguer vos amis de vos ennemis, et assez de force pour toutes les batailles que vous livrerez. »

Rendu émotif tant par la camaraderie qui émanait du petit groupe que par le contenu de sa coupe, Ffreol déclama d’une voix solennelle : « J’ai festoyé à la table de rois, mais rarement j’ai soupé en plus noble compagnie que celle qui se trouve réunie ce soir dans cette humble demeure. » Soulevant sa coupe, il ajouta : « Que Dieu nous bénisse. Nous sommes frères ! »

Vous me connaissez, je n’ai pas choisi cet extrait par hasard ! Je vous le fais découvrir car j’y ai retrouvé l’atmosphère que je m’attendais avec le personnage de Robin et surtout, c’est à ce moment-là que les surnoms de Frère Tuck et Petit Jean apparaissent !

J’avoue que j’ai été un peu déroutée par ce roman… A la rigueur que le Robin ne soit pas anglais, que ça ne se passe pas à Sherwood, ça ne m’a pas dérangé. Ce qui m’a plus surprise c’est de mêler de la « mythologie » à l’histoire de Robin des bois, c’est le genre d’ambiance à laquelle je m’attends en lisant un livre sur Arthur, Merlin, etc, … mais pas un roman sur Robin !

Passé cette surprise, j’ai apprécié le roman mais je n’ai pas vraiment été embarquée, j’aime m’attacher aux personnages mais ici aucun ne m’a vraiment touchée. Je trouve Robin un peu fade, Mérian se rebelle parfois mais n’a pas autant de caractère que je l’espérais, à la rigueur, les personnages qui m’ont le plus intéressée ce sont Angharad (même si je pensais qu’elle serait plus charismatique) et l’évêque Asaph (qui fait son possible pour aider le « peuple »).

Pour finir, je reste perplexe… J’ai apprécié mais pas à avoir envie de lire la suite et pourtant j’ai envie de vous le conseiller car c’est un bon livre, j’espère qu’il vous séduira plus que moi.

♥♥♥♥♥

Nuage de Tags