Articles tagués ‘Contes’

A la veillée en Bretagne, dis Grand-Père de Gérard Nédellec

Couverture A la veillée en Bretagne, dis Grand-Père

Encore un livre que j’ai emprunté à mon grand-père ! ^_^ J’ai toujours été intéressée par les contes et légendes donc il ne pouvait que me plaire. Voici la 4ème de couverture :

Le soleil se baisse dans notre jardin, les oisillons chantent parmi les hautes branches des cassis. A l’ombre du prunier ma grand-mère épluche des petits-pois. Maman finit de ramasser le linge sec qui pend nonchalamment au fil :
– Qu’est-ce que vous avez tous les deux à fixer le ciel ? lance-t-elle.
– J’amuse le petit, répond grand-père !
Et les beaux contes se déroulent, souvent coupés de silence. C’est certainement en ces instants que j’ai senti s’éveiller en moi l’amour profond des vieilles traditions provinciales.

Un extrait :

Heureusement, on ne trouve plus de loups quand on se promène en forêt. Mais il existe une autre sorte de loup, certainement plus dangereux. Il prend différents noms : Gwilhou Gozh (le vieux Guillaume), Paol Gornek (Paul cornu) ou tonton Paol Kinard, Herpin dans le vannetais, grand Biquiou dans le pays Gallo, ou encore Bigette, Grippi, Jérôme, le Harpi, le Compète… Oui, les surnoms ne manquent pas pour désigner celui que vous aurez peut-être reconnu : le diable.

–          Mais grand-père, le diable n’existe pas !

–          Comment peux-tu être si affirmatif ?

–          Eh bien, on ne le voit jamais !

–          Tu crois cela ? Il est peut-être près de nous… là !

L’assistance recula instinctivement.

–          Ah ! vous n’êtes plus aussi sûrs de vous !

–          Tu nous ferais peur !

–          Ah ! Je vous ferais peur ! Eh bien, voici trois histoires de diable et je vous assure que ceux qui les ont vécues avaient de bonnes raisons d’avoir peur ! Mais je ne vous en  dis pas plus. Ecoutez plutôt.

J’ai fait exprès de ne pas choisir une des histoires. En fait, les histoires sont classées par thème et chaque thème est présenté par une petite conversation entre le grand-père et sa famille et j’ai bien aimé celle-ci. Je ne savais pas que le diable avait autant de surnoms…

Je n’ai pas beaucoup de choses à dire sur ce livre. Sa lecture est facile et peut se faire très rapidement, les histoires sont courtes et très sympathiques. C’était tout à fait le genre de lecture dont j’avais besoin. Je lisais une ou deux histoires avant de m’endormir, j’ai donc pris tout mon temps pour le lire.

On a vraiment l’impression de s’installer au coin du feu avec son grand-père qui raconte des souvenirs et des histoires : certaines pour « faire peur », d’autres pour faire rire mais toujours écrites de façon simple. Il y a parfois des clins d’œil ou des expressions bretonnes et je ne sais pas si ce livre pourrait donc plaire à tous ou pas. Mais en tous les cas, ce fut une jolie découverte pour moi et si je les trouve, il est possible que je continue avec les autres livres de la série.

♥♥♥♥

Publicités

Contes et Rêveries de Jean-Marie Le Scraigne

J’ai vu ce livre chez mon grand-père et je ne sais pas pourquoi, la couverture m’a marqué donc je l’ai emprunté. La 4ème de couverture :

Jañ-Mari Skragn n’a pas fini de nous étonner. Sa plume n’est jamais au repos quant il s’agit de relever ce qui donne du piment à l’existence. On pourra lire ici ce qui s’apparente à des aventures : voyages, rencontres et autres réflexions sur le monde tel qu’il s’offre à l’œil vif de l’auteur. Rien n’est perdu pour lui.. ni pour le lecteur, qu’il soit bretonnant ou pas : en effet, l’ouvrage paraît simultanément en breton et en français, pour découvrir ou redécouvrir un sacré conteur.

Mon article sera assez court car je suis déçue ! Ce livre s’appelle Contes et Rêveries et est classé en conte par la maison d’édition mais aucune trace de conte dans ce court ouvrage. En fait, c’est plus un recueil de souvenirs, des constatations de l’évolution des paysages mais aussi des rêves faits par l’auteur.

Je n’ai pas toujours tout compris aux rêves de l’auteur car il les raconte comme il les a fait donc, il y a des incohérences, les choses se font sans réelle transition, etc…

Pour les souvenirs, ça aurait pu être intéressant mais les souvenirs décrits ici se passent tous dans la région d’Huelgoat donc si on ne connaît pas, difficile de se repérer.

Les changements dans le paysage (comme de nouvelles routes ou le remembrement) sont valables un peu partout dans nos campagnes bretonnes mais ici, il est expliquer avec les différents noms des champs, prairies, rochers, ce qui doit être super quand on connaît… sauf que moi, je ne connaissais pas !

Bref, j’ai été déçue vu que ce n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais mais je pense que c’est un petit livre qui devrait plaire à ceux qui connaissent bien les alentours d’Huelgoat. Qui sait, je lirais peut-être d’autres ouvrages de cet auteur mais cette fois, ce sera vraiment des contes ou alors peut-être un des ouvrages sur les tailleurs de pierres ou les carrières.

♥♥♥♥

P.S. : Je laisse la catégorie « Conte » vu que c’est celle de l’édition mais bon…

Nuage de Tags