Articles tagués ‘Combat’

Le Combat d’Hiver de Jean-Claude Mourvelat

Toujours en train de courir mais voulant tenir ma « promesse », je suis allée à la FNAC avec une liste de livres dont le titre contient le mot Hiver ! Je n’en trouve aucun, je vais voir un des employés mais au fur et à mesure, il me dit qu’ils ne les ont pas ou alors sur commande ! J’ai envie de râler mais je me retiens alors avec un grand sourire, je demande s’ils ont un livre avec le mot Hiver ! On m’a regardé comme une cinglée ! hihihi Mais tant pis, j’insiste : on me propose donc ce livre pour adolescents « Le combat d’Hiver »… Bon moyennement emballée… Mais je viens de finir « Chercheur d’étoiles », un livre pour ado aussi alors pourquoi pas, restons dans le thème ! Je le prends !

Voici la 4ème de couverture :

Le combat d’hiver est celui de quatre adolescents, deux filles et deux garçons, évadés de leur orphelinat-prison pour reprendre la lutte perdue par leurs parents, quinze ans plus tôt.

Ont-ils la moindre chance d’échapper aux terribles « hommes-chiens » lancés à leur poursuite dans les montagnes glacées ? Pourront-ils compter sur l’aide généreuse du « peuple-cheval » ? Survivront-ils à la barbarie des jeux du cirque réinventés par la Phalange ?

Leur combat, hymne grandiose au courage et à la liberté, est de ceux qu’on dit perdus  d’avance. Et pourtant.

« Une grande aventure palpitante digne de Tolkien. » LE FIGARO MAGAZINE

« On est complètement pris dans cette aventure trépidante dans un univers sombre et complexe. » LE MONDE

« Ecriture superbe d’un auteur qui aime ses lecteurs. Qui mes aime, les respecte et les honore. » Anna Gavalda, ELLE

« Une histoire d’amitié, d’amour, une cavale semée d’embûches et de créatures fantastiques qui vous touchera droit au cœur. » JE BOUQUINE

« Une aventure haletante. » LA CROIX

Il paraît que l’auteur est très connu mais moi, je ne connaissais pas du tout même pas le nom :

Jean-Claude Mourlevat est né en 1952 à Ambert, en Auvergne. Il a fait des études à Strasbourg, Toulouse, Bonn et Paris, a été professeur d’allemand pendant quelques années, puis a choisi de se consacrer au théâtre. Il a créé alors deux solos clownesques qu’il a interprétés plus de mille fois en France et un peu partout dans le monde. Plus tard, il a monté des pièces de Brecht, Cocteau, Shakespeare… En 1998 est publiée La Balafre, son premier roman. Depuis, les livres se sont succédé avec bonheur, plébiscités par les lecteurs, la critique et les prix littéraires. Le Combat d’Hiver est le troisième livre de Jean-Claude Mourlevat chez Gallimard Jeunesse, après La Ballade de Cornebique et La Troisième Vengeance de Robert Poutifard.

Son style est plutôt plaisant. Voici un extrait :

On n’avait l’impression d’être dans une maison de poupée dont on aurait retiré la poupée. L’espace était exigu, le mobilier modeste, et les murs entièrement nus sauf une partition de musique punaisée de travers sur le papier peint du salon.

– C’est un manuscrit de Schubert, dit Dora qui avait surpris le regard d’Helen.

– Une reproduction ?

– Non. Un original, écrit de sa main. Tu peux regarder.

Helen s’approcha, incrédule, et considéra la modeste feuille un peu jaunie, les notes jetées comme à la hâte sur la portée et les belles arabesques de l’écriture du compositeur.

– L’encre… On dirait que ça vient d’être écrit… Je n’arrive pas à y croire… C’est un document rare, non ?

– Rarissime, s’amusa Dora.

– Et tu… je veux dire, ça a beaucoup de valeur…

– En vendant cette partition, je pourrais acheter l’immeuble. Et celui d’à côté.

– Ah. Et… tu ne la vends pas ?

– Non. Je suis bête, hein ? Qu’est-ce que tu en penses ?

– Je ne sais pas… répondit Helen, impressionnée.

– Elle a toujours été là. Comme le piano d’ailleurs. Un Steinway ! On se demande comment il est arrivé ici. L’escalier est trop étroit et les fenêtres aussi. C’est un mystère. Un mystère qui me plaît. J’aime imaginer qu’on a soulevé le toit pour le déposer.

– Tu as toujours habité ici, Dora ?

– Oh non ! Ici, c’était chez mon professeur de piano, une vieille folle géniale et insupportable qui se faisait des inhalations de clous de girofle, et qui me jetait des chaussures dans le dos quand je jouais des fausses notes. A sa mort, j’ai pu racheter l’appartement. C’était au temps où je gagnais de l’argent en jouant de la musique. Je trouvais ça tout naturel. Je ne savais pas que c’était le paradis. On découvre le paradis quand on le perd, et le nid quand on en tombe. Allez, je fais un thé et on se met au travail.

Bon, c’est un livre pour ado mais il m’a plu ! L’histoire m’a pas mal embarqué. Vu la 4ème de couverture on s’attend à une partie vraiment Fantasy mais ce n’est qu’une petite (toute petite) partie. De même, on s’attend à ce que le combat se fasse à 4, on est donc surpris quand chacun (ou presque) mène la bataille de son côté mais dans un même but, je vous rassure ! hihihi

♥♥♥♥♥

P.S. : Ca y est, je poste enfin mon article hiver, je sais c’est la honte car j’ai une saison de retard et encore plus la honte car si j’ai le livre Printemps, je ne l’ai pas encore commencé !!

Comment ça, je suis à la bourre ??

Publicités

Nuage de Tags