Articles tagués ‘Ciel’

Les yeux au ciel de Karine Reysset

Quand j’ai vu ce livre en partenariat sur Livraddict, j’ai été intriguée par cette histoire familiale même si la couverture ne m’a pas vraiment attirée… Je remercie Livraddict et Points pour ce partenariat !

Pour une fois, je ne mets pas la 4ème de couverture car je ne la trouve pas représentative alors je vous recopie la description donnée par les éditions Points :

A l’occasion de l’anniversaire du grand-père, toute la famille se retrouve dans la vieille demeure en Bretagne.

Six jours durant, les conflits et les angoisses de chacun vont ressurgir au bord des flots. La tribu est là, réunie pour le meilleur et pour le pire : il y a Lena, l’aînée qui ne parvient plus à s’occuper de ses enfants, Merlin que personne ne considère comme adulte, ou encore Achille, le demi-frère, jamais vraiment accepté dans la famille… Petit à petit, un drame enfoui se révèle : une fillette a disparu il y a plus de trente ans.

Quelle place a-t-elle encore aujourd’hui dans cette fratrie rongée par l’angoisse ?

Je n’avais jamais vu le nom de cet auteur et pourtant elle n’en est pas à son premier roman :

Karine Reysset est née en 1974. Elle a grandi entre Arras, Rouen et la banlieue parisienne. Après dix ans passés à Paris, elle s’installe à Saint-Malo. En 2003, elle publie son premier roman. A ta place et Comme une mère sont disponibles en Points.

Un  petit extrait ? Je vais vous mettre une réplique de Merlin :

– Elle voulait voler, voilà ce qui s’est passé. Notre sœur, c’était un oiseau. Une fée, un papillon, ça ne vit jamais très vieux, c’est trop beau, trop fragile. Alors, avec ses ailes de libellule, elle a cru cela possible. Maman te dirait qu’il s’agissait d’un accident. Mais moi, j’y étais. J’ai même cru qu’elle avait réussi, j’ai couru le dire à Achille. Il était avec Audrey, justement, dans le bureau de papa. Quand j’ai vu sa tête, j’ai compris que c’était grave. J’avais trois ans, mais ça, je m’en souviens. C’est gravé là-dedans à tut jamais, ajouta-t-il en se frappant le crâne de son poing fermé. Ils n’ont pas voulu que j’aille à l’enterrement. J’ai eu beau les supplier, je n’ai pas pu lui faire mes adieux. Il m’a fallu un temps fou pour y parvenir. J’étais en colère pendant toutes ces années, tellement en colère.

Je n’ai pas été entièrement conquise par ce roman… Autant il y a une belle galerie de personnages très touchants et intéressants, autant l’histoire est très prenante, autant je suis restée sur ma faim !

Le fait que ce roman soit découpé par jour et par personnage, donne une dynamique à la lecture et on avance dans l’histoire sans même sans rendre compte. Avoir le point de vue de chaque personne successivement, fait qu’on s’attache à chacun de manière plus ou moins forte en fonction des affinités qu’on a avec les uns et les autres… Mes préférés sont :

– Merlin qui est plutôt incompris par sa famille, un grand enfant qui essaye de s’assumer même si ses proches ne le croient pas, il a grandi mais personne ne l’a remarqué, il a énormément souffert mais ni ses frère et sœurs ni ses parents ne l’ont vraiment compris… Il s’est enfin reconstruit et espérons qu’après ces retrouvailles, tout ne soit pas gâché, la fin du roman nous laisse une petite lueur d’espoir.

– Stella, la petite dernière qui a du mal trouver sa place, du mal à s’assumer, du mal à savoir où elle va et avec qui. Il y a plein de choses qu’elle ignore et cet anniversaire lui apporte quelques réponses.

Je pourrais faire un petit paragraphe comme ceux-là pour chaque personne mais je veux vous laisser des surprises tout de même ! Ce que je viens d’écrire vous montre pourquoi j’ai aimé ce roman mais il me reste à vous expliquer pourquoi je suis restée sur ma faim… Trop de questions restent en suspens, trop de zones d’ombres sur l’histoire et le futur  des personnages. Bien sûr, cela permet donc à chacun d’imaginer la suite qu’il veut mais moi, ça m’a manqué… Comment Achille va réagir en voyant la vidéo des triplés ? Que va-t-il arriver entre Scarlett et Merlin ? Entre Merlin et Aissatou ? Cette famille va-t-elle un jour parler ouvertement de Violette ? Lena va-t-elle retrouver le bonheur ? Stella va-t-elle trouver sa voie ?

Bref, j’ai assez de questions pour que l’auteur fasse une suite ! ^_^

 

♥♥♥♥♥

Publicités

Métamorphose en bord de ciel de Mathias Malzieu

J’ai acheté récemment ce petit ouvrage parce qu’il est de Mathias Malzieu et que j’avais été complètement emportée par la lecture de La Mécanique du cœur dont j’espérais retrouver la magie. Et j’ai vu qu’une LC s’organisait sur Livraddict, je me suis dit que comme ça, il serait lu tout de suite ! Voici la 4ème de couverture :

Tom Cloudman a toujours  rêvé de voler, il en est devenu le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige se terminent invariablement au sol. Au moment où on décèle chez lui une maladie incurable, Tom rencontre une étrange créature, mi-femme, mi-oiseau, qui lui propose ce pacte : « Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, mais cela ne sera pas sans conséquence… »

J’ai déjà chroniqué La Mécanique du Cœur mais je vous mets tout de même les infos données pour la maison d’édition :

Mathias Malzieu, mène de front une carrière musicale et littéraire. Il est notamment l’auteur de La mécanique du cœur, énorme succès critique et public dans le monde, ainsi que d’un livre numérique, L’homme volcan, illustré par Frédéric Perrin.

Un premier extrait qui touchera tous ceux qui aiment les livres :

Au cours de cette épopée en cercueil roulant, je suis tombé amoureux des livres. J’expliquai à un petit couple qui venait de m’en offrir un à quel point ce partage d’imaginaire intime me touchait. J’en reçu de plus en plus. Manquant de place mais ne pouvant me résoudre à les abandonner, j’ai décidé d’alimenter le flux. Dès que j’en terminais un, j’écrivais ce que j’en avais pensé sur la page blanche suivant la fin du texte, précédé de cette annotation : « Si vous trouvez ce livre, lisez-le, et lorsque vous l’aurez terminé, écrivez vos impressions, ainsi que la date et l’endroit de votre découverte. Et déposez-le dans un lieu de passage, bien en évidence. » Certains de ces livres ont pris le train, d’autres la pluie. Certains se sont perdus longtemps, d’autres ont vécu une histoire d’amour avec un sac à main. L’un d’eux est même revenu entre mes mains, annoté sept fois.

Un autre qui me touche particulièrement… :

J’ouvre les yeux. Le monde a changé. Une odeur de soupe de cantine et d’éther remplace les exhalaisons d’automne. Le bitume est devenu linoléum. Mon formidable cercueil, un simple lit. Les Michel Platini semblent avoir disparu, les couleurs aussi. Ici, tout est beige et gris décati avec de grandes fenêtres sévères. Chaque pas sur le linoléum fait le bruit d’un pansement qu’on arrache. Les gens s’ennuient, pleurent, crient. Des proches apportent des fleurs, un sourire cousu sur leur visage ; ils se débrouillent pour que leurs larmes coulent à l’intérieur de leurs orbites. Des blouses blanches aux gestes mécaniques hantent les lieux. Bienvenue au service de cancérologie.

Il y a plusieurs phrases qui m’ont marqué, j’aurai dû toutes les noter mais je ne vais pas vous assommer de citations, il vaut mieux que vous les découvriez en lisant ce petit roman…

Je ne sais pas trop quoi penser de ma lecture… Je n’ai pas retrouvé la magie que je cherchais, je n’ai pas été emportée par l’histoire, je dois même avouer que j’ai plutôt été perdue et que je pense ne pas avoir tout compris et pourtant… J’ai aimé cette lecture, j’ai aimé la poésie du texte !

Il est vrai qu’on parle de conte fantastique donc il ne faut pas s’attendre à une histoire réaliste… Mais justement, ce conte est peut-être un peu trop éloigné de la réalité pour moi… Enfin, éloigné de la réalité n’est pas tout à fait le terme, c’est peut-être pour ça que j’ai du mal à exprimer mon sentiment face à cette lecture ! Au départ, tout commence normalement, « dans la réalité » : un gars que n’a pas trop les pieds sur terre, qui rêve de voler, il a un accident, découvre qu’il est malade jusque là, quelque chose qui pourrait se passer tous les jours et puis tout dérape…

En résumé, une histoire que j’ai apprécié surtout grâce au style de l’auteur car il est plein de poésie mais que je n’ai pas tout à fait compris… Mais peut-être que si on ne cherche pas à comprendre, qu’on se laisse juste porter, on apprécie pleinement ce conte. En tous les cas, j’ai envie de vous le conseiller, il se lit très rapidement et rien que pour certaines petites phrases qu’on peut qualifier de magique, il est assez marquant !

Voici mes camarades de lecture si vous voulez découvrir d’autres avis sur ce court roman :

Ellcrys ; Fleurdusoleil ; Un chocolatdansmonroman ; Vashta Nerada ; Grizelda ; Aurélie ; Dex ; Stories-of-books ; Myiuki22 ; Céline031 ; Dylan

♥♥♥♥♥

P.S. : Comme je la trouve vraiment plus jolie, je vous mets la couverture de Flammarion

Nuage de Tags