Articles tagués ‘Bottero’

Le Pacte des Marchombres, tome 3 : Ellana : La prophétie de Pierre Bottero

J’avais hâte de retrouver Ellana et d’enfin lire la fin de la trilogie en voici la 4ème de couverture :

« L’ouverture est le chemin qui te conduira à l’harmonie. C’est en s’ouvrant que le marchombre perçoit les forces qui constituent l’univers.

C’est en s’ouvrant qu’il les laisse entrer en lui.

C’est en s’ouvrant qu’il peut espérer les comprendre. »

Pour l’auteur, je commence à bien le connaître vu que c’est la 3ème trilogie que je lis de lui et que j’apprécie beaucoup son écriture, vous pouvez aller voir mes autres articles pour en avoir confirmation ! ^_^

Le style de Pierre Bottero est toujours aussi magique… Un petit extrait ? Allez, je suis gentille :

La marchombre, de profil, un bras tendu devant elle, le second replié au-dessus de sa tête, jouait avec le vent.

Il n’y avait pas d’autre mot, d’autre image.

Elle jouait avec le vent.

Ses mains ouvertes, doigts écartés, captaient le sens de chaque rafale, l’esprit de chaque bourrasque, les transmettaient à son buste qui ondulait, à ses hanches qui ondoyaient, à ses épaules qui sinuaient. Danse sensuelle en parfaite harmonie avec les courants invisibles qui l’enlaçaient.

Lorsque le vent faiblit, elle le provoqua, se penchant dans le vide jusqu’à placer son corps à l’horizontale, une jambe tendue loin derrière elle, sa longue tresse noire devenue boussole magique flottant dans l’axe exact du navire.

Le vent rageur repartit à l’assaut, se rendant imprévisible pour tenter de la surprendre.

En vain.

Bien plus imprévisible qui lui, elle se coulait dans sa force, absorbait ses remous, dansait sur ses crêtes, vive, légère et indomptable.

Le ballet s’acheva lorsque Ellana sur une ultime pirouette se lança en arrière, effectua une impensable volte-face et atterrit près de Salim.

Encore une fois, je me suis laissée emporter par l’histoire, j’aurai aimé faire partie de cette équipe même si je n’ai le talent d’aucun d’eux (un peu normal, vu que c’est de la Fantasy ! ^_^) car ils sont tous attachants !

Je n’en dirais pas plus car d’une part, c’est la fin d’une trilogie et je ne veux pas vous spoiler et d’autre part, je veux vous laisser la magie de la découverte !

Juste un mot pour ceux qui l’ont déjà lu : j’ai vraiment aimé retrouver les Petits, leur humour (malgré eux) donne un peu de légèreté à l’histoire et j’ai beaucoup de tendresse pour eux !

Bref, une lecture que j’ai adoré mais sniff, c’est fini…

♥♥♥♥

Publicités

Le Pacte des MarchOmbres, tome 2 : Ellana, l’Envol de Pierre Bottero

Après une lecture passionnée du 1er tome (chroniqué ici), je continue ma découverte d’Ellana avec le 2ème tome du Pacte des MarchOmbres dont voici la 4ème de couverture :

 » Ses longs cheveux noirs tombant en rideau devant son visage, son attitude, position de combat ou figure de danse, l’énergie qui se dégageait d’elle…

La fille n’était plus une fille.

C’était un oiseau.

Prêt à l’envol.  »

Ce n’est très explicite sur l’histoire mais c’est un passage assez fort du livre et qui je trouve permet de comprendre un peu plus Ellana ! Et voici un extrait que j’aime beaucoup :

Ellana le fit taire d’un geste. L’homme qui venait d’entrer dans l’arène n’avait ni la stature du colosse chauve ni la musculature d’Hurj Ingan. De taille moyenne, les cheveux très courts, la peau burinée par le soleil, il dégageait toutefois une aura de puissance que ne possédait aucun des concurrents qui l’avaient précédé.

Ellana se ravisa. Ce n’était pas seulement de la puissance.

Sa manière de se mouvoir. Souple et concentrée à la fois. Différente de celle des marchombres mais fascinante pour qui savait regarder.

Sa façon de regarder, justement. Sans rien fixer mais sans que rien ne lui échappe.

L’impression qu’il donnait d’être prêt à faire face en une fraction de seconde à n’importe quel événement.

–          Comment s’appelle-t-il ? demanda Ellana à Nillem.

–          Qui ?

–          Lui.

–          Je ne sais pas. Le maître de cérémonie a annoncé son nom mais je ne l’ai pas retenu.

–          Je parie qu’il se qualifie.

–          Pari tenu. Il n’a pas la carrure d’un lanceur.

L’homme saisi la javeline que lui tendait un des assistants, prit trois pas d’élan, bras tendu derrière lui, et la projeta vers le ciel d’un geste ample et maîtrisé à la perfection.

Fluidité.

Et force.

Force et fluidité.

La javeline franchit la ligne rouge, poursuivit son vol comme si elle avait été oiseau et non arme de métal, dépassa les traces laissées par les lancers des concurrents précédents avant de se ficher dans le sable, juste devant le mur de l’arène.

A le lire comme ça, vous ne devez pas comprendre pourquoi mais en fait, c’est la 1ère fois qu’Ellana voit Edwin… Ceux qui connaissent les trilogies sur Ewilan comprendront ! ^_^

En tous les cas, j’ai encore été absorbée par l’histoire d’Ellana, j’ai vécu ses aventures avec elle, ressenti ses chagrins (et même je l’avoue, pleuré avec elle), ses joies, ses trahisons…

Je ne peux pas trop vous en dire mais il y avait certaines choses que j’avais devinées (comme le « devenir » de Nillem dont je m’en doutais depuis le 1er tome).

J’ai hâte de connaître la suite ! Je n’ai malheureusement pas pu emprunter le dernier tome tout de suite car j’ai d’autres lectures « urgentes » qui m’attendent et puis comme ça, ça me permet d’être dans l’univers de Bottero et de rester avec Ellana un peu plus longtemps !

Cette série reste, pour le moment, ma préférée de Bottero et Ellana le personnage qui me touche le plus !!

Quoi ? Vous n’avez pas encore lu le 1er tome ? Allez-y vite ! Car bien sûr je vous conseille celui-ci avec enthousiasme !

♥♥♥♥

Le Pacte des MarchOmbres, tome 1 : Ellana de Pierre Bottero

Voulant avancer un peu dans mon Baby-Challenge Fantasy et m’étant abonnée à la bibliothèque, j’en ai profité pour emprunter ce livre dont la 4ème de couverture est plutôt succincte :

« – Ellana, la voie des marchombres ne t’apportera ni richesse ni consécration, elle t’offrira en revanche un trésor que les hommes ont oublié : ta liberté. Si tu le désires, le peux accompagner tes premiers pas. – Que voulez-vous dire ? »

Pour l’auteur, allez faire un tour sur mon article : ici !

Ayant déjà lu des livres de cet auteur, je connais son style mais voici un extrait pour vous, il est au tout début du livre mais je l’aime bien :

– Maman, pourquoi les nuages vont dans un sens et nous dans l’autre ?

Isaya sourit, caressa la joue de sa fille du bout des doigts.

– Il y a deux réponses à ta question. Comme à toutes les questions, tu le sais bien. Laquelle veux-tu entendre ?

– Les deux.

– Laquelle en premier alors ?

La filette plissa le nez.

– Celle du savant.

– Nous allons vers le nord parce que nous cherchons une terre où nous établir. Un endroit où construire une belle maison, élever des coureurs et cultiver des racines de niam. C’est notre rêve depuis des années et nous avons quitté Al-Far pour le vivre.

– Je n’aime pas les galettes de niam…

– Nous planterons aussi des fraises, promis. Les nuages, eux, n’ont pas le choix. Ils vont vers le sud parce que le vent les pousse et, comme ils sont très légers, ils sont incapables de lui résister.

– Et la réponse du poète ?

– Les hommes sont comme les nuages. Ils sont chassés en avant par un vent mystérieux et invisible face auquel ils sont impuissants. Ils croient maîtriser leur route et se moquent de la faiblesse des nuages, mais leur vent à eux est mille fois plus fort que celui qui souffle là-haut.

La fillette croisa les bras et parut se désintéresser de la conversation afin d’observer un vol de canards au plumage chatoyant qui se posaient sur la rivière proche. Indigo, émeraude ou vert pâle, ils se bousculaient dans une cacophonie qui la fit rire aux éclats. Lorsque les chariots eurent dépassé les volatiles, elle se tourna vers sa mère.

– Cette fois, je préfère la réponse du savant.

– Pourquoi ? demanda Isaya qui avait attendu sereinement la fin de ce qu’elle savait être une intense réflexion.

– J’aime pas qu’on me pousse en cachette.

Ah la la… J’aimais déjà beaucoup l’univers, les personnages et le style de Bottero et justement, Ellana faisait partie de mes personnages préférés alors ce livre m’attirait depuis un moment ! J’hésitais à le lire car j’avais peur d’être déçue, lassée, après les deux trilogies d’Ewilan, l’imagination de l’auteur n’allait-elle pas s’épuiser ? L’intrigue n’allait-elle pas être redondante ?

Mais bon, comme je me suis inscrite dans le Baby-challenge et que je veux en lire le maximum de titres, je me lance !

Et heureusement que je me suis lancée !! Quel plaisir !! Découvrir l’enfance d’Ellana, voir ce qui a fait qu’elle a ce caractère, ces aptitudes, lire pourquoi et comment Ellana est Ellana ! En apprendre plus sur la guilde des MarchOmbres, groupe mystérieux et intéressant, connaîtra-t-on tous leurs secrets ?

Un roman que j’ai dévoré, qui m’a embarqué, je ne m’identifie pas à Ellana (je ne pourrai pas, j’ai le vertige ! ^^) mais je l’ai suivi avec plaisir, j’ai ressenti ses peines, ses colères, j’ai apprécié ses coups de gueules !

Et quelle bêtise d’avoir peur que l’imagination de Bottero s’épuise !! De nouveaux personnages intéressants et attachants, de nouvelles créatures étranges, de nouvelles facettes de Gwendalavir.

Pour finir, je dirais que c’est le roman que j’ai préféré pour le moment et j’ai hâte de découvrir la suite !

♥♥♥♥

La quête d’Ewilan de Pierre Bottero

En fait, j’ai la trilogie pas l’intégrale mais je les ai lu (relu) tellement rapidement que je me suis dit que j’allais faire un seul article pour en parler. J’avais acheté le 1er tome car j’en avais entendu beaucoup de bien, voulant connaître rapidement la suite, j’ai acheté les 2 derniers tomes chez France Loisirs.

Déjà voici les couvertures et les 4èmes de couverture.

Tome 1 : D’un monde à l’autre

« Quand Camille vit le poids lourd qui fonçait droit sur elle, elle se figea au milieu de la chaussée. Son irrépressible curiosité l’empêcha de fermer les yeux et elle n’eut pas le temps de crier… Non, elle se retrouva couchée à plat ventre dans une forêt inconnue plantée d’arbres immenses. Te voici donc, Ewilan. Nous t’avons longtemps cherchée, mes frères et moi, afin d’achever ce qui avait été commencé, mais tu étais introuvable… »

Tome 2 : Les frontières de glace

De retour dans le monde de l’Empire, l’adolescente Camille redevient l’élue Ewilan. Sa mission lui semble plus claire : libérer le peuple des Figés de leurs oppresseurs, les Ts’liches. Elle aura le soutien de son ami Salim et sera alliée à Edwin le guerrier, Duom le professeur-guide, les combattants Bjorn, Manuel et Artis ainsi qu’Ellana la Marchombre aux pouvoirs fascinants. Epreuves, batailles, monstres jalonneront sa quête fraternelle de la liberté. La bravoure et l’audace de Camille seront mises à rude épreuve : ce n’est pas évident pour une ado Terrienne de devenir une libératrice charismatique !

Tome 3 : L’île du destin

Après avoir libéré les Sentinelles, Camille/Ewilan et son ami Salim rejoignent la Citadelle avec Bjorn et leurs compagnons. Ewilan découvre enfin la retraite du légendaire Merwyn, le maître, le plus des grands dessinateurs. Il leur conseille de regagner l’autre monde, le nôtre et de convaincre Mathieu (le frère de Camille) de les suivre en Gwendalavir.

Mathieu hésite mais accepte de se joindre à la petite troupe. De retour dans le monde de l’Empire, tous se mettent enfin en route afin d’embarquer pour les îles Alines où les parents d’Ewilan sont retenus prisonniers. Mais le voyage est semé d’embûches et de nouvelles épreuves pour l’adolescente. Parviendra-t-elle à mener sa quête jusqu’à son vrai terme ?

Je trouve que la 4ème de couverture du 2ème tome est mal faite : Artis n’est pas du tout un combattant, c’est un guérisseur et les phrases un peu alambiquées ne reflètent pas le style de Bottero.

Enfin bref ! Une trilogie que j’étais contente de retrouver et que j’ai dévoré (un tome par soir était plutôt un bon rythme !). Le style de Bottero est toujours agréable et on suit les aventures d’Ewilan avec intensité, on s’attache aux différents personnages !

On découvre le monde créé par Bottero avec étonnement, on se le représente assez facilement et on se laisse embarquer !

C’est vrai que c’est de la littérature classée jeunesse mais je le conseille à tous ! Ca fait du bien de lire ce genre de romans, c’est rafraîchissant, ça fait voyager, ça fait travailler l’imagination, bref c’est génial !

♥♥♥♥

Les Mondes d’Ewilan : L’Œil d’Otolep ; Les Tentacules du mal de Pierre Bottero

Je vais faire un seul et court article pour le 2ème et 3ème tome de la trilogie des Mondes d’Ewilan.

Pour commencer les 4èmes de couverture :

L’Œil d’Otolep
« Le brûleur arrivait sur eux à une vitesse hallucinante. Ellana encocha une flèche. Edwin tira son sabre, Salim son poignard. Le cœur serré par l’angoisse, Ewilan comprit pourtant qu’ils ne pourraient pas arrêter le monstre. Elle se glissa dans l’Imagination. »

Les Tentacules du mal
« Un frisson d’angoisse parcourut le dos d’Ewilan.
– L’Appel Final mérite des jeux extraordinaires, peuple de Valingaï, poursuivit Baalboud. Je t’ai donc concocté un programme éblouissant, un programme sanglant, un programme à ta mesure ! »

Cette fois, je ne mets pas d’extrait, pour voir le style de l’auteur reportez-vous à l’article sur le 1er tome ! hihihi

J’ai dévoré ces deux tomes comme le 1er !! Trop sensible comme souvent, j’ai été touchée par certains passages du 3ème tome… Comment ça je ne suis qu’une ado à fleur de peau ?? lol
Enfin, bref, je vous conseille fortement cette trilogie, même si je pense qu’elle plaira plus aux filles qui aiment la fantasy !

♥♥♥♥

Les mondes d’Ewilan : La Forêt des Captifs de Pierre Bottero

Ewilan

J’ai un peu de mal à me concentrer sur mes lectures en ce moment, j’avais donc besoin d’un livre facile à lire et pourtant entraînant. En farfouillant dans les rayonnages, je trouve Les Mondes d’Ewilan, je prend le 1er tome dont voici la 4ème de couverture :

« La raison d’Ewilan vacilla. Qui avait révélé son Don à l’Institution ? Qui était au courant qu’elle allait revenir et que son pas sur le côté la conduirait dans le parc à cet instant précis de la journée ? Que savaient les hommes qui l’avaient enlevée de l’Art du Dessin et de Gwendalavir ? »

Je connais déjà l’auteur vu que j’ai lu la trilogie de La Quête d’Ewilan mais je vous mets ici le descriptif donné par le livre :

Pierre Bottero es né en 1964. Il habite en Provence avec sa femme et ses deux filles et, pendant longtemps, il a exercé le métier d’instituteur. Grand amateur de littérature fantastique, convaincu du pouvoir de l’Imagination et des Mots, il a toujours rêvé d’univers différents, de dragons et de magie.
« Enfants, je rêvais d’étourdissantes aventures fourmillantes de dangers mais je n’arrivais pas à trouver la porte d’entrée vers un monde parallèle ! J’ai fini par me convaincre qu’elle n’existait pas. J’ai grandi, vieilli, et je me suis contenté d’un monde classique… jusqu’au jour où j’ai commencé à écrire des romans. Un parfum d’aventure s’est alors glissé dans ma vie. De drôles de couleurs, d’étonnantes créatures, des villes étranges…
J’avais trouvé la porte. »

J’ai beaucoup aimé la 1ère trilogie mais j’hésitais à acheter la suivante, j’avais peur que l’histoire s’essouffle… Mais bon, c’est exactement le genre de lecture qui passera facilement pour le moment alors je le prends mais je préfère n’acheter que le 1er tome pour le moment. En voici un extrait :

Elle atteignit le grand hall. Des gardes l’attendaient, tenant en laisse des dogues énormes. Ils étaient nombreux, trop nombreux. Ewilan regroupa ses dernières forces et dessina.
Un tunnel de verre apparut dans lequel elle s’engagea alors que la salle, soudain, se remplissait d’eau. En quelques secondes, il n’y eut plus d’air ailleurs que dans son tunnel. Les gardes submergés gesticulaient, les yeux écarquillés de terreur, frappant de leurs poings désespérés le verre incassable qui la protégeait pendant que les molosses se noyaient, leur gueule de tueurs en quête d’un oxygène introuvable.
Ewilan avait verrouillé ses pensées. Elle refusait de voir ces hommes et ces animaux agoniser. Sa volonté tout entière était focalisée sur la sortie qui se rapprochait. Plus que dix mètres… Cinq… Deux…
Le tunnel de verre explosa. Disparut. L’eau se volatilisa, les gardes s’effondrèrent, leurs poumons avides retrouvant la vie en même temps que l’air.
Un dessin !
Un dessin avait fait voler le sien en éclats.

Pour tout vous dire, je l’ai dévoré !! Je n’arrivais pas à me concentrer sur mes lectures ? Eh bien, celui là, j’ai du me retenir pour ne pas le lire d’une traite ! J’avais peur que les références à la 1ère trilogie m’empêchent de tout comprendre mais en fin de compte si on l’a lu, ça revient rapidement. Par contre, il est possible que cela pose problème si on ne connaît pas du tout cet univers…
J’ai même déjà acheté le 2ème tome malheureusement il n’y avait pas le 3ème ! Et j’ai découvert qu’il existait une 3ème trilogie qui est toujours dans le même univers mais qui a l’air de se concentrer sur un autre personnage ! Je vous en dirais plus si je les trouve !

♥♥♥♥

Nuage de Tags