Articles tagués ‘Auel’

Les Enfants de la Terre, tome 3 : Les Chasseurs de mammouths de Jean M. Auel

Couverture Les Enfants de la Terre, tome 3 : Les Chasseurs de mammouths

Le début du tome 3 est la suite directe du tome 2. On retrouve avec plaisir Ayla et Jondalar. Ils étaient juste partis pour une expédition et comme ils ont rencontré les Mamutoï en cours de route, leur voyage est plus long que prévu.

Ca fait du bien de quitter la vallée et de découvrir un nouvel endroit, une nouvelle tribu, de nouvelles coutumes. On voit comment Ayla et son mode de vie sont acceptés, ses animaux et ses origines notamment. Les mamutoï sont très attachants et sont un peuple ouvert d’esprit. Ayla ne pouvait pas mieux tomber pour continuer sa découverte des Autres.

Malheureusement, les questionnements et les atermoiements de Jondalar, le jeu du chat et de la souris, les malentendus et quiproquos entre Ayla et lui sont lassants. Surtout qu’on sait tous très bien comment ça va finir !

La réunion d’été permet de relancer un peu les choses et de voir comment Ayla se débrouille dans une assemblée plus importante.

On comprend que ce sont des passages obligatoires pour Ayla pour en apprendre plus sur elle, sur ses racines et son peuple mais aussi étrangement sur son peuple d’adoption les Têtes plates. Mais ce tome aurait pu être plus court pour vraiment être accrocheur.

Mais même si j’ai moins aimé ce tome que les autres, l’univers et les personnages restent plaisants et on veut connaître la suite !

Et comme à l’origine, je le lisais dans le cadre d’une LC et que mieux vaut tard que jamais voici les autres avis :

Parthenia ; Sayyadina ; Koelia

♥♥♥♥

Les Enfants de la Terre, tome 2 : La vallée des chevaux de Jean M. Auel

Couverture Les Enfants de la Terre, tome 2 : La vallée des chevaux

Je continue ma re-lecture  de la saga des Enfants de la Terre et tant qu’à faire, je poursuis les LC avec Parthenia.

Comme la dernière fois, la 4ème de couverture n’est pas parlante donc je vous fais une petite « mise en bouche » :

Chassée de la tribu qui l’avait adoptée, Ayla essaye de retrouver les Autres qui sont son peuple d’origine. Elle se dirige vers le Nord, direction que lui avait indiquée Iza et finit par se réfugier dans une vallée où vit une troupe de chevaux sauvages pour se mettre à l’abri avant l’hiver.

En parallèle, on suit Jondalar qui accompagne son frère Thonolan dans son Voyage sensé les emmener jusqu’à l’embouchure de la Grande Rivière Mère.

Chacun de leur côté, ils vont vivre des aventures qui ne vont pas les ménager.

Le style de l’auteur ne change pas donc cette fois pas d’extrait.

Si la magie opère toujours sur moi, je suis plus critique car connaissant l’histoire, on s’attache à d’autres « détails ».

Déjà, bizarrement dans mon souvenir la rencontre Ayla et Jondalar se faisait plus tôt donc je l’ai attendu, attendu, attendu… J’ai donc lu normalement la 1ère partie et lu en une seule nuit la 2ème (même si mes 2 parties ne correspondent pas tout à fait à « avant et après » leur rencontre).

Je ne me souvenais plus, non plus, de l’importance de Thonolan et comme il ne m’avait pas marqué la 1ère fois, je l’ai plus « observé » cette fois-ci et je l’ai trouvé très attachant. Le contraste entre les deux frères est flagrant déjà de part leur physique mais aussi de part leur comportement et l’attitude des autres face à eux. Jondalar est charismatique, il est beau et impressionnant. Thonolan est plus discret mais plus jovial et plus charmant aussi. Je pense que si je les rencontrai Jondalar m’intimiderait alors que je me ferai un pote de Thonolan. Par contre, je ne sais pas sous le charme duquel je tomberai ! 😉

Les personnages secondaires sont aussi très intéressants et complexes : Jetamio, Tholie, Serenio, le shamud, Haduma, …

Finissons par notre héroïne : Ayla. Je comprends ses attentes, ses envies, ses peurs, j’admire sa force et me demande comment elle a fait pour vivre seule… Par contre, même si je sais que c’est romancé, c’est tout de même extraordinaire tout ce qu’elle fait et découvre. Je ne peux malheureusement pas en dire plus car ça serait trop vous en dévoiler mais rien que ses histoires avec Whinney et Bébé sont incroyables.

Je sais aussi que Jean Auel a fait énormément de recherches pour écrire cette saga et je me demande si une tribu comme les Sharamudoï existe vraiment…

Comme vous l’avez deviné, je vais poursuivre ce voyage avec le reste de la saga, seule ou avec d’autres LC, on verra bien !

Voici les autres avis :

Parthenia ; ComfortInDecay ; Sayyadina ; Koelia

♥♥♥♥♥

Les Enfants de la Terre, tome 1 : Le Clan de l’ours des Cavernes de Jean M. Auel

Couverture Les Enfants de la Terre, tome 1 : Le Clan de l'ours des Cavernes / Ayla, l'enfant de la terre

D’habitude, je vous mets la 4ème de couverture mais là, je ne la trouve pas parlante donc je vais essayer de vous expliquer le sujet du livre sans trop vous en dire…

On commence l’histoire avec une petite fille, un tremblement de terre fait qu’elle se retrouve seule. Durant quelques jours, elle survit seule jusqu’à ce qu’elle soit retrouver par le Clan. Au départ, ils veulent la laisser là car elle fait partie des Autres. Mais la guérisseuse la prend en pitié et décide de la garder et de la soigner. En fin de compte, Ayla est adoptée par le Clan et on voit comment la cohabitation fonctionne malgré les différences physiques, les différences de comportement et d’attitude…

Un extrait :

Ayla sentit les larmes lui monter aux yeux. Pieds ! Pieds ! Elle savait que c’était le bon mot, mais pourquoi s’obstinait-il à faire non de la tête ? Quand allait-il cesser de lui agiter la main sous le nez ? Qu’avait-elle fait de mal ?

Le vieil homme la fit à nouveau marcher, lui désigna les pieds, refit le geste de la main, répéta le mot. Elle s’arrêta pour le regarder. Il refit encore le mouvement, en l’exagérant à tel point qu’il faillit en modifier le sens, et prononça une nouvelle fois le mot. Il était penché vers elle, la regardant fixement, agitant la main devant son visage. Geste, mot. Geste, mot.

Alors une vague idée se mit à germer dans l’esprit d’Ayla. Sa main ! Il ne cesse de bouger la main ! Et elle leva la sienne avec hésitation.

–          Oui, oui ! C’est ça, approuva vigoureusement Creb. Fais le geste ! Bouger ! Bouger les pieds ! mima-t-il encore une fois.

Ayla le regarda faire, puis essaya de l’imiter. Creb a dit « oui » ! Il veut donc me voir faire ce geste ! pensa-t-elle.

Elle exécuta le mouvement en prononçant le mot, sans trop comprendre sa signification, mais heureuse d’avoir au moins compris ce qu’on attendait d’elle. Creb lui fit faire demi-tour et se dirigea vers le chêne en boitant lourdement. Il répéta encore la combinaison geste-mot.

Et tout à coup, une lueur de compréhension permit à l’enfant d’effectuer le rapprochement attendu. Bouger les pieds ! Marcher ! Voilà ce que ça veut dire ! Le geste de la main accompagnant le mot « pieds » signifie « marcher ». Les idées se bousculaient dans sa tête. Combien de fois avait-elle vu les membres du clan agiter les mains. Elle revoyait Iza et Creb, face à face, remuer les mains en prononçant quelques mots de temps à autre, mais sans cesser de faire des gestes. Est-ce donc ainsi qu’ils se parlent ? Est-ce pour cette raison qu’ils disent si peu de mots ? S’expriment-ils avec leurs mains ?

Malgré ma Pal qui déborde, j’ai décidé de faire une relecture car le tome 6 attend sagement et que je voulais relire les autres avant ! Une LC organisée sur Livraddict par Parthenia m’a décidé.

Ca faisait un moment que je n’avais pas lu ce livre mais comme à chaque fois, la magie a opéré ! Je me suis laissée entraîner à la suite d’Ayla et à me mettre à sa place. Malgré son jeune âge, sa force de caractère et son courage m’impressionnent !

Bien sûr, une partie de mon esprit ne peut pas s’empêcher d’être critique et de réfléchir à se qui est vrai ou non, ou même ce qui est vraisemblable ou non. Une enfant de moins de 5 ans peut-elle survivre plusieurs jours seule sans se nourrir ? Et je sais que l’auteur a fait beaucoup de recherches pour que son histoire soit le plus proche de la réalité possible mais il y a forcément une part d’imagination…

Mais comme à ma toute 1ère lecture de ce roman, où je ne me posais pas toutes ces questions, je préfère me laisser guider et vivre cette aventure aux côtés d’Ayla et du Clan. Je trouve magiques les descriptions, intéressantes toutes les informations sur les plantes et les façons de vivre du Clan et suivre l’évolution de cette enfant qui doit tout réapprendre est vraiment fascinant !

Au cas où vous ne l’auriez pas compris ce roman est un véritable coup de cœur et je ne peux que vous la conseillez !! Je pense bientôt lire la suite !

Et voici les autres participantes de cette LC et désolée pour mon retard…

Parthenia ; Aramis ; Sayyadina ; Didikari ; Stefiebo ;Petitepom ; Caya ; ComfortInDecay ; Marjooo ; Isallysun ; Achille49 ; Koelia

Nuage de Tags