Archives de la catégorie ‘Thriller’

Nuit de Bernard Minier

Je souhaite tout d’abord remercier les éditions XO et Livraddict pour ce partenariat.

C’est mon 2ème essai avec la plume de Minier que j’avais découvert avec Le Cercle, j’étais restée sur une impression mitigée que j’espérais donc que cette lecture ferait pencher la balance d’un côté ou de l’autre.

Tout d’abord, j’ai trouvé la couverture très belle et la 4ème nous promet un face à face entre Servaz et Hirtmann :

Nuit de tempête en mer du Nord. Secoué par des vents violents, l’hélicoptère dépose Kirsten Nigaard sur la plate-forme pétrolière. L’inspectrice norvégienne enquête sur le meurtre d’une technicienne de la base off-shore.
Un homme manque à l’appel. En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos. Quelques jours plus tard, elle est dans le bureau de Martin Servaz.
L’absent s’appelle Julian Hirtmann, le tueur retors et insaisissable que le policier poursuit depuis des années. Étrangement, sur plusieurs clichés, Martin Servaz apparaît. Suivi, épié.
Kirsten lui tend alors une autre photo. Celle d’un enfant.
Au dos, juste un prénom : GUSTAV
Pour Kirsten et Martin, c’est le début d’un voyage terrifiant. Avec, au bout de la nuit, le plus redoutable des ennemis.

Le point fort de ce roman est les personnages, Minier sait très bien les travailler et leurs personnalités complexes sont très intéressantes. J’aime les faiblesses de Servaz, les sautes d’humeur de Margot, je suis intriguée et effrayée par Hirtmann, j’ai été déçue de ne pas plus voir Espérandieu et Samira, par contre, je n’ai pas accroché avec Kristen Nigaard.

Et pourtant, c’était bien parti, j’ai beaucoup aimé les deux premières parties : celle qui nous fait découvrir Kristen et celle qui nous fait retrouver Servaz. Mais je ne sais pas pourquoi quand l’enquête commune a commencé, j’ai eu plus de mal. J’ai eu l’impression que l’histoire perdait son rythme ou peut-être trop d’informations ou…

Il faut dire que Nuit est le 4ème opus d’une série consacrée à Servaz et même s’ils peuvent se lire séparément, j’ai eu l’impression qu’il me manquait quelque chose. Minier fait parfois des références aux histoires précédentes et cela ne gêne pas la lecture mais il m’a semblé rater quelque chose. De plus, je pense que quand on lit les 4 livres dans l’ordre, on voit une évolution dans les personnages qui peut peut-être nous aider à mieux les comprendre.

En résumé, c’est un bon roman avec des personnages bien travaillés et une fin étonnante mais il m’a manqué un petit truc pour vraiment me séduire. Je l’ai trouvé moins angoissant, moins haletant que Le Cercle, j’ai plus eu l’impression d’un tome de transition pour faire évoluer Servaz et ses relations aux autres. Mais le style de Minier est vraiment prenant, je ne peux donc que vous conseiller la lecture de ses romans !

♥♥♥♥♥

LAhttps://i1.wp.com/www.ricochet-jeunes.org/editeurs/editeur/scans/x/logo-xo-editions.jpg

Publicités

Maman a tort de Michel Bussi

Couverture Maman a tort

Cela faisait un moment que j’entendais parler de cet auteur et quand j’ai vu que ma mère avait ce roman dans sa bibliothèque, je le lui ai emprunté. Voici la 4ème de couverture :

Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit.

Il est le seul… Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car déjà les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche. Le compte à rebours a commencé.

Avant que tout bascule. Que l’engrenage se déclenche. Que les masques tombent.

Qui est Malone ?

Je n’arrivais pas à me décider à le lire alors quand une LC s’est organisé sur Livraddict, je me suis inscrite. Et je suis en retard pour donner mon avis ! (comme bien souvent allez-vous me dire…) En fait, j’étais dans les temps pour la lecture mais je me suis retrouvée en difficulté quand j’ai voulu écrire cet article. En effet, , comment vous dire ce que j’ai aimé ou non sans vous dévoilez l’intrigue… Difficile quand on est face à ce genre de roman…

Commençons par les généralités : j’ai été déçue ! Peut-être que j’attendais trop de la lecture… Quand je lis un thriller, je m’attend à être happée par l’histoire, à avoir du mal à la lâcher. Là, je lisais plus ou moins longtemps, je fermais le bouquin et je le reprenais le lendemain. Je l’ai lu sans difficulté mais sans hâte non plus.

Je ne me suis pas prise d’affection pour les personnages : entre le psy qu’on n’arrive pas à cerner, la commandante presque plus préoccupée par son horloge biologique que par ses enquêtes, l’enfant qui semble trop avancé pour son âge, … En plus, il y a certaines choses que j’avais compris avant les révélations (Gouti, la maman par exemple) et d’autres choses qui m’ont surprise mais dont je ne comprenais pas l’intérêt (certaines infos sur le psy, la vie privée de Jibé, la fin pour Marianne)…

Bref un roman que j’ai trouvé plein de maladresses (si je peux dire les choses ainsi) mais d’après mes compagnes de lecture qui connaissent déjà l’auteur, ce n’est pas son meilleur… Donc si vous voulez découvrir la plume de Bussi, commencez plutôt par un autre de ses romans ! ^_^

♥♥♥♥♥

Voici les autres avis :

Ego C, Mina Lockheart, Chroniques littéraires, Colorandbook, Nini672, JadElit, Law Moody, Miss Fox et Mr Bird,
Riz-Deux-Zzz, Aurelie bouquine, Billy, DocteurManhattan  (page 9 de la LC), Olivorel45 (page 9 de la LC), Ennairod (page 9 de la LC)

Trilogie de Mickey Bolitar de Harlan Coben

Couverture À découvertCouverture A quelques secondes prèsCouverture A toute épreuve

Ma marraine m’a offert A  toute épreuve pour Noël car Harlan Coben est un auteur qu’elle apprécie. On lui avait dit que Mickey était un personnage récurrent mais que chaque livre pouvait se lire indépendamment donc elle m’a offert le dernier sorti.

Sauf qu’après quelques pages de lecture, comme il y avait beaucoup de référence au passé, j’ai trouvé qu’il me manquait quelque chose, j’ai donc acheté le deux premiers.

Je les ai lu à la suite, ils sont bien écrits, facile à lire et on ne s’ennuie pas. En plus, on s’attache facilement aux personnages. On comprend Mickey et sa recherche de réponses, sa rébellion, on aime son côté « Saint-Bernard ». J’ai été touché par Ema même si certains vont peut-être la trouver trop caricaturée et on s’attache à Spoon, tellement décalé, tellement drôle, souvent malgré lui !

Je conseille donc de commencer par le premier mais pas de les lire d’affilé car ça fait trop de répétitions. J’ai un peu de mal à croire que c’est seulement une trilogie car même s’il y a une fin, on se demande ce qu’il va arriver à nos trois amis, notamment à Spoon.

Je pense continuer ma découverte de la plume de Coben en lisant quelques romans avec Myron : personnage présent dans cette trilogie mais mystérieux… Je pense qu’on doit avoir des réponses avec la saga qui lui est consacrée.

Bref, une lecture que je recommande à tous car même si les héros sont des adolescents, cette trilogie peut plaire à tout âge !

♥♥♥♥

La mort en tête de Sire Cédric

Couverture La mort en tête

Quand j’ai su que Sire Cédric sortait un nouveau livre, j’étais super contente et j’avais hâte de le lire. Mais quand Babelio m’a contactée pour une Masse Critique Spécial (donc un partenariat sur ce roman) alors là !!! ^_^ J’ai tenté ma chance et vous vous en doutez, j’ai été choisie. Voici la 4ème de couverture :

A Drancy, en Seine-Saint-Denis, dans une chambre d’enfant, une scène d’exorcisme tourne au drame… Mais tout a été consciencieusement filmé par un journalisme.

A Paris, au cours des jours qui suivent, la policière Eva Svärta se sent observée – impression désagréable ou mauvais pressentiment ? Elle sait que le danger rôde, même si les mois qui viennent de s’écouler ont été plus doux que d’habitude. Elle est amoureuse… et enceinte d’Alexandre Vauvert.

Très vite, entre Paris et Toulouse, le fameux duo d’enquêteurs est de nouveau sur la brèche.  Cette fois-ci, ils sont eux aussi les proies d’un tueur psychopathe…

Ca m’a fait vraiment plaisir de retrouver Eva et Vauvert mais je me demandais dans quelles aventures, Sire Cédric allait bien pouvoir les plonger cette fois. 

Autant vous le dire tout de suite, j’ai été déçue par cet opus. J’entends d’ici les cris d’indignation à la lecture de ces propos… Mais je n’y peux rien ! A chaque nouveau roman de l’auteur, je trouvais une originalité et généralement chaque nouveau roman était meilleur que le précédent. vous vous doutez donc de mes attentes avec cette lecture !!

Le rythme est palpitant et on se retrouve embarquer avec les héros que ce soit dans la poursuite du psychopathe ou dans leur fuite. Cependant si on s’arrête quelques minutes pour réfléchir, on se dit qu’une chose : pas très vraisemblable tout cela !

Autre déception ou en tous les cas surprise, les personnages.  On commence à bien connaître Eva et Vauvert. On s’est attaché à eux, à leurs fêlures, à leur tempérament et à leur fichu caractère. Comment vont-ils réagir à ces nouvelles situations ? Dont la plus troublante à mon avis est la grossesse d’Eva. Si la réaction de vauvert correspond à ce à quoi je m’attendais vu ce que l’on sait de lui, celle d’Eva… Vous en dire plus serait vous gâcher l’histoire donc chut…

En résumé, un roman haletant et palpitant mais si on prend un peu de recul, pas très cohérent… J’allais dire « pas très réaliste » mais sur ce point, c’est d’une certaine façon normal vu que l’auteur mêle souvent du fantastique à la réalité. Je continuerai tout de même à suivre les futures sorties de Sire Cédric !

Merci à Babelio et aux éditions Le pré aux clercs pour ce partenariat.

♥♥♥♥♥

 

 

Broken de Karin Slaughter

Couverture Broken

Tout d’abord, je remercie Livraddict et les éditions Grasset pour ce partenariat.

Voici la 4ème de couverture qui m’a convaincue de postuler :

Le corps d’une jeune femme assassinée de manière atroce est découvert dans un lac du Comté de Grant.
Quelques heures plus tard, Tommy Braham, l’assassin présumé, un attardé mental, est arrêté après avoir grièvement blessé un policier lancé à ses trousses. Incarcéré, il passe aux aveux et se suicide dans sa cellule. Sur les murs, son ultime message, comme un appel au secours : « Pas moi ».
Sara Linton, l’ancien médecin légiste du Comté de Grant, retourne pour la première fois dans la ville où son mari policier a été tué. Rongée par la culpabilité car Tommy a été l’un de ses patients, Sara se lance dans une enquête désespérée.
Elle demande l’aide de Will Trent, l’agent fédéral du Georgia Bureau of Investigation : les deux enquêteurs vont devoir se confronter à des policiers corrompus et impitoyables.
Ainsi qu’à un redoutable tueur…

Un extrait pour découvrir le style d’une auteur que je ne connaissais pas :

Allison Spooner voulait quitter la ville, partir en vacances, mais pour aller où ? Elle n’avait aucune raison de rester ici, mais c’était moins cher. Au moins, elle avait un toit. Et le chauffage, dans son appartement minable, fonctionnait de temps à autre. Au moins, elle pouvait avaler un repas chaud à son travail. Au moins, au moins, au moins… Pourquoi sa vi était-elle toujours placée sous le signe du moins ? A quand le plus ?

Le vent forcit et elle enfonça les mains dans les poches de sa veste trop légère. Ce n’était pas vraiment de la pluie, non, plutôt une humidité pénétrante et fraîche, comme la truffe d’un chien. L’air glacé venu du lac Grant n’arrangeait rien. A chaque rafale, elle avait l’impression d’être transpercée par de minuscules lames de rasoir. Pourtant, on était en Géorgie du Sud, pas au pôle Sud !

Des vaguelettes venaient lécher la rive boueuse bordée d’arbres tandis qu’elle avançait péniblement, et à chaque pas, elle avait la sensation que la température descendait d’un degré. Avec ses petites chaussures, ne risquait-elle pas d’avoir les pieds gelés ? A la télé, elle avait vu un type qui avait perdu doigts et orteils à cause du froid. Il s’estimait heureux d’être encore en vie, mais les gens disent n’importe quoi pour passer à la télé. Vu la vie qu’elle menait, sa seule chance d’apparaître à la télévision c’était au journal du soir. Il y aurait probablement son horrible photo de classe du lycée, sous laquelle on pourrait lire : « Une mort tragique. »

Cet extrait est en fait la 1ère page car je ne voulais pas choisir un morceau qui vous aurait dévoilé trop d’informations.

J’ai tout de suite été happée par ce roman, on suit avec attention l’enquête entre les preuves, les dissimulations, les rancœurs, … On se demande où on va, on ne devine pas par avance ni les péripéties, ni les rebondissements ce qui est essentiel pour un thriller.

J’ai parfois eu un peu de mal à m’y retrouver dans les personnages et à repérer leur lien. Et pour moi, il y a d’un côté les « bons » que j’ai appréciés et les « mauvais » que je n’ai pas réussi à pardonner. Je pense qu’on peut leur trouver des circonstances atténuantes mais je n’y arrive pas. Même les absents sont importants que ce soit les victimes, des personnages qui n’interviennent pas physiquement (Faith, Angie en particulier) et surtout Jeffrey. En tous les cas, j’ai aimé suivre Sara et Will et en découvrant que ce sont des personnages récurrents, je pense que je lirai d’autres romans où ils apparaissent pour mieux les connaître. J’ai d’ailleurs apprécié qu’on puisse lire ce livre sans connaître les autres, l’intrigue est indépendante et on n’a pas l’impression qu’il nous manque d’informations (même si je pense que lire les autres et dans l’ordre doit être un plus).

Pour résumer, une intrigue bien ficelée, des personnages bien travaillés et complexes, on sent la maîtrise de l’auteur et j’ai été surprise jusqu’à la fin ! Une lecture que je conseille à tous les amateurs de thrillers et à tous ceux qui souhaitent découvrir ce genre !

♥♥♥♥

[Gataca] de Franck Thilliez

Couverture Franck Sharko & Lucie Hennebelle, tome 2 : Gataca

Après avoir lu le 1er tome, j’avais hâte de connaître la suite. Ayant offert ce roman à ma sœur, j’ai attendu qu’elle le lise avant de m’y mettre. Et comme Stéphanie – Plaisir de lire a organisé une LC, j’y ai participé.

Voici la 4ème de couverture :

Quel lien entre onze psychopathes gauchers et l’homme de Cro-Magnon ?

Alors que Lucie Henebelle peine à se remettre de ses traumatismes, l’ex-commissaire Sharko se voit relégué à des enquêtes de seconde zone. Telle la découverte du corps de cette jeune scientifique, battue à mort par un grand singe.

A nouveau réunis pour le pire, les deux flics plongent aux origines de la violence, là où le génome humain détermine son avenir : l’extinction.

Bienvenue à GATACA…

Je ne sais pas si un extrait était nécessaire alors je l’ai choisi vraiment au hasard :

Mollement, il partit s’asseoir sur un petit banc en fer, au bord du quai. Pas grand monde dans le coin. La proximité de l’IML et le nombre de véhicules de police chassaient les promeneurs éventuels. Non loin, le port de Paris-Arsenal, les navettes, les lourdes péniches. Petite brise, soleil de début septembre, c’était si agréable. Dire qu’Eva Louts ne profiterait plus jamais de ce paysage. Quelqu’un, le « monstre », l’avait sauvagement privée de son droit le plus fondamental : celui de respirer. Puis il l’avait abandonnée dans une cage, comme un vulgaire morceau de viande. Sharko songea aux parents de la jeune victime. On avait tronqué la vérité, on leur avait parlé de « crime », sans y accoler le moindre adjectif, et l’on avait immédiatement promis que l’on mettrait tout en œuvre pour attraper « celui qui avait fait ça ». Le père et la mère n’avaient probablement pas entendu la fin de la phrase, parce que leur monde s’était brusquement écroulé.

Vu comment se finissait le 1er tome, on se demandait ce qu’il était advenu de Sharko et Henebelle. Ce tome ne commence donc pas sous les meilleurs auspices. Bizarrement, je m’attendais que ce roman prendrait la suite et pas qu’il se soit passé un certain temps. Et encore plus bizarrement, j’ai eu plus pitié de Sharko que de Henebelle.

Les retrouvailles entre ces deux-là ne se passent pas de la meilleure des façons mais ils se retrouvent… Le tout sur fond de violence, d’histoire d’ADN, de préhistoire, de tribus quasiment inconnues, etc…

J’avais peur que cette lecture soit complexe. Une histoire avec pour base le génome humain et les nucléotides… Comment donner assez d’explications pour que le lecteur ne soit pas perdu mais pas trop pour ne pas le noyer ? L’auteur est sur un fil et il s’en est très bien sorti ! J’ai été prise par l’histoire, captivée par les anecdotes et les découvertes. Les déplacements et voyages apportent des rebondissements et même si l’histoire entre Henebelle et Sharko est importante, elle n’est pas la plus essentielle de ce roman.

Comment en dire plus sans trop vous en dévoiler ? Juste pour ceux qui ont lu ce livre,  je me suis doutée de la totalité du traumatisme de Lucie avant qu’elle ne nous soit dévoilée. Et pour ma sœur, ce drame n’était pas nécessaire pour la naissance de cette histoire.

Bref, toujours sous le charme de la plume de Thilliez ! Je continuerai ma découverte !

Et voici les autres avis de cette LC :

 Erine06 ; Kincaid40 ; Helran ; Miloupio ; Cesnat ; Litchiandcie ; Simply.moi ; Yumiko ; Lynn ; La tête dans les livres ; Kprecieuse ; Stéphanie – Plaisir de lire

♥♥♥♥

Fièvre de Val McDermid

Couverture Fièvre

Encore un livre emprunté, une amie de ma sœur était tellement enthousiaste après sa lecture (elle a acheté tous les livres qu’elle voyait de cette auteur après, c’est pour dire) que je me suis laissée convaincre ! Voici la 4ème de couverture :

Le psychologue profileur Tony Hill a cette fois-ci affaire à un adversaire des plus retors. Un tueur insensible à la jeunesse et l’innocence, motivé par les désirs les plus pervers…

Lorsqu’on retrouve le cadavre mutilé d’une adolescente, Tony et l’inspecteur en chef Carol Jordan se rendent vite compte que c’est le début d’une cruelle campagne qui prend pour cible des jeunes gens sans lien apparent. Leur assassin, tel un véritable caméléon, les rencontre sur internet, feint de partager leurs centres d’intérêts ou leurs croyances, tout ça pour les mener à une mort certaine. Aux prises avec les fantômes qui ressurgissent de son passé, Tony, écarté de l’affaire par le patron de Carol, a désespérément besoin de s’évader dans le travail. Il lutte pour trouver les bonnes réponses dans l’une des enquêtes les plus éprouvantes qu’il ait jamais menées…

Maître incontesté du polar, McDermid met son héros au supplice dans ce nouvel opus. Effroyable et brillant.

Et un extrait même si je ne suis pas sûre qu’il soit représentatif :

Mieux valait organiser certaines réunions en dehors du lieu de travail. Carol l’avait toujours su d’instinct ; Tony lui avait fourni une explication rationnelle. « Il suffit de sortir les gens de leur environnement pour que les hiérarchies soient brouillées. Ils sont alors légèrement déstabilisés mais ils essaient aussi de se faire remarque, de s’imposer. Ca les rend plus créatifs, plus innovants. Et c’est indispensable dans un service où l’on veut aller de l’avant. Rester ouvert d’esprit et inventif est l’une des choses les plus difficiles à accomplir, surtout dans des organisations hiérarchiques comme la police. »

Dans une brigade comme la leur, il était encore plus capital de toujours garder une longueur d’avance. Comme James Blake le lui avait si ostensiblement rappelé, les unités d’élites étaient toujours beaucoup plus surveillées que les services classiques. Elaborer de nouvelles stratégies qui s’avéraient efficaces constituait donc une manière simple de désarmer les critiques. La pression était à présent plus forte que jamais, mais Carol faisait confiance aux membres de son équipe pour défendre leurs rôles aussi âprement qu’elle le ferait elle-même. Et c’est pour cette raison qu’elle se trouvait à présent en train de prendre commande des boissons dans la salle de karaoké privée de son resto thaï préféré.

Je reste sur ma faim avec cette lecture… Peut-être que j’en attendais trop ! Il y a beaucoup de choses que le lecteur voit arriver avant les protagonistes du fait que l’histoire est racontée du point de vue de Tony et de celui de Carol. Comme on suit leurs enquêtes, on a un temps d’avance sur eux et je ne sais pas si c’est parce que je lis de plus en plus de thriller mais j’avais deviné d’autres points plus tôt que je ne l’aurai dû.

C’est le côté le plus négatif de ma lecture car dans ce genre de roman, j’aime être surprise, qu’il y ait des retournements de situations auxquels on ne s’y attend pas… Donc de ce point de vue, c’est raté pour moi.

Mais le point fort de ce livre ce sont des personnages ! On a envie d’en savoir plus sur eux et pour cela on est obligé de lire les autres romans de l’auteur. Que ce soit Carol ou Tony, on sent des fragilités et on se demande quelle est leur vraie relation et ce qu’elle va donner. Le psy tourmenté, ça fait peut-être un peu cliché mais vu sa vie et son boulot, ça se comprend ! Sa façon de fonctionner m’a intrigué et j’ai aimé que Carol l’aide à tout prix (même à son encontre !). Mais ce ne sont pas les seuls qui sont intéressants, chaque membre de l’équipe a ses points forts et un seul livre ne permet pas de tout appréhender.

En conclusion, j’en lirai sûrement un autre pour me faire un avis définitif sur cet auteur mais pour ce livre-ci, un avis en demi-teinte…

♥♥♥♥♥

Nuage de Tags