Couverture Le Roi des Fauves

Je remercie Livraddict et les éditions Scrineo pour ce partenariat. J’ai été complètement séduite par la couverture et intriguée par la 4ème de couverture :

Accusés de meurtre, Ivar, Kaya et Oswald sont injustement condamnés à un sort pire que la mort. Enfermés dans un royaume en ruines, coupés du monde, il leur reste sept jours d’humanité. Sept jours pendant lesquels le parasite qu’on leur a inoculé va grandir en eux, déformant leur corps et leur esprit pour les changer en monstres, en berserkirs, ces hommes-bêtes enragés destinés seulement à tuer ou être tués. Commence alors une course contre le temps, effrénée, angoissante, où les amis d’hier devront rester forts et soudés, pour lutter contre les autres… et surtout contre la bête qui grandit en eux. Existe-t-il une issue ? Existe-t-il un salut quand son pire ennemi n’est autre que soi-même ?

C’est un roman que j’ai lu facilement et pourtant, je n’ai pas été conquise. J’ai beaucoup de mal à mettre des mots sur mon ressenti. En fait, cette lecture m’a laissée indifférente : je ne l’ai pas aimé mais elle ne m’a pas déplu non plus.

L’idée de départ est bonne et même si je connais peu les légendes de berserkirs, je voulais savoir comment l’auteur avait traitée le sujet. Et je suis restée sur ma faim. Je ne me suis pas attachée aux personnages, je n’arrivais pas à visualiser le contexte, bref, je restais à l’extérieur de l’histoire.

Le thème est assez sombre, on peut presque le prendre comme une représentation de soi, de la pensée (chacun combattant comme il peut sa part d’animalité, son côté sombre) mais cela ne m’a pas suffit.

Dans la 4ème, on parlait de « course contre le temps, effrénée »… En effet, il y a bien ce temps qui leur est compté, on le ressent, surtout chez Oswald mais il n’y a pas le rythme haletant que le mot effrénée pouvait laisser supposer.

Et il y a des points qui auraient pu être utilisés notamment le personnage d’Hilde.

En fait, j’ai commencé à apprécier cette lecture quand Ivar comprend et s’accepte.

J’ai lu que ce roman est « unique » et pas le 1er tome d’une série et pourtant la fin ouverte donne envie de savoir ce qu’il va se passer ensuite…

En résumé, une lecture sympa mais sans plus, une idée et des personnages intéressants mais pas exploités à leur juste valeur, bref mon avis reste mitigé !

♥♥♥♥♥

LA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :