Couverture Jack Kerouac. Breton d'Amérique

J’ai toujours été intriguée par ce Jack Kerouac : mélange américain-breton… Mais j’ai toujours hésité à acheter une de ses œuvres. Mon frère ayant de livre, je me suis dit qu’il me permettrait de mieux cerner le personnage et peut-être de me décider. Voici la 4ème de couverture :

Jack Kerouac, icône de la beat generation, est mort en 1969 âgé de quarante-sept ans laissant une oeuvre littéraire qui fait de lui un des auteurs américains les plus importants du XXe siècle.

Cependant jusqu’à l’âge de six ans, sa langue maternelle fut le français et son père lui répétait « Ti-Jean n’oublie jamais que tu es breton ». Fort de cette tradition familiale, l’écrivain a multiplié les initiatives afin d’identifier son ancêtre français, émigré de Bretagne en Amérique du Nord au XVIIIe siècle. La mission était difficile tant ce dernier avait semé son parcours de fausses pistes. Si Jack Kerouac s’est rapproché au plus près de la solution, il n’aurait pu la trouver sans la clé de l’énigme, celle de la véritable identité de l’ancêtre. Patricia Dagier, généalogiste, a traqué le moindre indice dans les archives en France et au Québec tandis qu’Hervé Quéméner a suivi la quête bretonne de l’écrivain à travers sa vie et son oeuvre.

Cette enquête minutieuse, écrite à quatre mains, a pour résultat d’établir de façon formelle la filiation bretonne de Jack Kerouac, d’apporter un éclairage original à la personnalité de l’écrivain et surtout de révéler des similitudes étonnantes entre la destinée de l’aventurier breton émigré en Amérique et celle de son lointain descendant.

Faire le parallèle entre Jack et son aïeul était une bonne idée mais je n’ai pas vraiment trouvé de points communs entre les 2 à part qu’ils ont tous les 2 des personnalités atypiques.

Après cette lecture, tout ce qu’il me reste est une impression mitigée. J’admire le travail de recherche des auteurs, cela n’a pas dû être facile de rassembler toutes ces informations et d’y voir clair (vu comment l’aïeul s’est débrouillé pour brouiller les pistes) mais je n’ai pas apprécié ma lecture. Notamment parce que les aller-retours incessants entre Urbain et Jack m’ont agacé mais aussi car je n’ai pas réussi à apprécier Jack Kerouac !

Sa personnalité est très particulière, seul un témoignage (d’un de ces amis bretons) a réussi à me faire voir une facette que j’aurai pu apprécier. Mais bizarrement, cette personnalité ne m’a pas détournée de l’envie de découvrir ses écrits. Comme quoi… On verra !

En résumé, une biographie qui ne m’a pas séduite, une personnalité atypique (deux pour être plus exacte si on compte Urbain) mais dont les écrits m’intriguent toujours autant, je me laisserai tenter !

♥♥♥♥♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :