Couverture Eloge du voyage : Sur les traces d'Arthur Rimbaud

Le titre et la couverture sont des invitations au voyage et en plus en citant le nom de Rimbaud on s’adressait à ma fibre sensible. J’ai donc postulé au partenariat et j’ai eu la chance d’être choisie. Je vous présente tout d’abord la 4ème de couverture :

Voyageur au long cours, Sébastien de Courtois a suivi les traces d’Arthur Rimbaud à Djibouti, en Ethiopie, et jusqu’à Alexandrie, dans cette Afrique orientale où le poète a passé ses dix dernières années à chercher la vie loin de la littérature.

Expédition sensible dans l’espace et le temps, Eloge du voyage superpose l’Afrique d’alors à celle d’aujourd’hui, l’Afrique vivante et celle des livres, en hommage à ce bord du monde mythique et envoûtant.

Un extrait pour que vous puissiez appréhender le style :

J’ouvre la fenêtre, les volets bleus. La porte grince. Je me suis endormi avec le bruissement des feuilles. Le vent occupe l’espace, le bruit des vagues. Je reste ainsi, face à la mer, figé, les draps humides. Le soir va venir et je suis serein. Le chien et loup ne dure pas sous cette latitude, le passage est soudain, brutal. Lumière puis obscurité. Un peu de sable s’est répandu sur le carrelage. Je trouve une plume d’oiseau au pied de mon lit. Mystère. Les fenêtres sont fermées. Comment est-elle arrivée là ? Je la ramasse et la place à côté d’un coquillage blanc, d’un paquet de Nyala – une antilope noire sur fond rouge – et d’une croix en argent qui ne me quitte plus. La pièce est simple, un ventilateur au plafond, un lit métallique, une table, un bac de douche. Ouma frappe à la porte. Elle ne parle pas. Elle sait ce que je veux, elle en a vu d’autres des voyageurs de passage, des types paumés venus chercher le rêve en cette corne de l’Afrique.

Malheureusement, autant ce livre m’avait attirée, autant sa lecture ne m’a pas séduite. Pourtant, je pensais qu’avec ses phrases courtes et ses aventures, ce roman se lirait facilement. Mais ça n’a pas du tout été le cas pour moi… Au bout de 10-20 pages, je suis obligée de refermer le livre, c’est pour vous dire que ma lecture a été laborieuse et a pris du temps.

Je n’ai pas voyagé ! Je n’ai pas réussi à visualiser les paysages, les villes, peut-être parce que je ne connais pas cette partie de l’Afrique. Je n’ai pas réussi à m’attacher ni à m’intéresser aux personnes que rencontre l’auteur. Je me suis souvent sentie perdue notamment dans les passages sur la religion.

Je pensais en apprendre plus sur Rimbaud et cet épisode de sa vie plutôt mal connu et si j’ai découvert des choses, je n’ai rien retenu.

En résumé pour moi, ce livre c’est trop et pas assez ! Trop de lieu, trop de rencontres, trop de détails… Je n’arrivais donc pas à suivre, à comprendre les gens, à avoir une vision globale. Dès que j’avais envie d’apprendre plus sur une personne, un endroit, on les quittait et on passait à autre chose !

Bizarrement, les moments que j’ai préférés sont ceux que l’auteur n’aime pas ! C’est quand il oubliait les autres et se concentrait sur lui, quand il était perdu et était en pleine introspection. Mais ces passages étaient trop rares pour que je puisse m’accrocher… J’ai tout de même tenu à finir ma lecture même si j’ai bien souvent pensé l’abandonner. J’avais demandé ce partenariat la moindre des choses était d’aller jusqu’au bout.

J’admire Sébastien de Courtois, le voyageur mais son écriture ne m’a pas séduite, j’ai plus ressenti ce livre comme un journal personnel plein de souvenirs mais auquel il est difficile de s’intéresser si on ne partage pas ces souvenirs.

Je remercie Livraddict et les éditions du NiL et je regrette que mon avis ne soit pas plus favorable. Qui sait, je n’ai peut-être pas compris ce livre ou il n’était pas fait pour moi…

♥♥♥♥

LAhttp://www.annuaire-marche-edition.com/img?dir=logos&im=1457-logo-nil.jpg&x=64&y=96&fill=ok

Publicités

Commentaires sur: "Eloge du voyage : Sur les traces d’Arthur Rimbaud de Sébastien de Courtois" (3)

  1. Je comprends ton ressenti : si je n’avais pas pris de notes, j’aurais eu du mal à retenir ce que j’avais aimé dans ce livre, ce qui peut paraître paradoxal…^^
    Adorant Rimbaud, je me suis sentie un peu frustrée de ne pas en apprendre davantage sur sa vie en Afrique, qui est très peu connue… Mais globalement, suivre Courtois dans la corne d’Afrique a parfois été captivant pour moi… 😉
    EN tout cas, bravo pour être venu à bout d’un livre qui ne t’enchantait pas spécialement par le style…

  2. Metyuro a dit:

    Ha ouais quand même… 😄
    Je ne suis déjà pas très emballer à la base par les livres qui relatent sur un voyage sans un accompagnement de photos ou d’illustration… mais là… ton avis me dissuade de me lancer xD
    mais en même temps, j’aimerai bien lire un livre du genre… faut que je vois celui de Maximy, avec lui je suis à peu-près sûr d’apprécier ma lecture ^^

    • petitemarie29 a dit:

      Après ce n’est que mon avis. Parthenia a plus apprécié que moi (et l’a lu beaucoup plus vite ! ^_^ )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :