Couverture Chien du heaume

J’avais beaucoup entendu parler de ce livre et la chronique de Blackwolf avait réussi à me convaincre. Voici la 4ème de couverture :

Chien du heaume, un surnom gagné au prix du sang et de la sueur par celle qui ne possède plus rien que sa hache, dont elle destine la lame à ceux qui lui ont pris son nom. Mais en attendant de pouvoir leur sortir les viscères, elle loue son bras et sa rage au plus offrant, guerrière parmi les guerriers, tueuse parmi les loups. De bien curieuses rencontres l’attendent au castel de Broe où l’hiver l’a cloîtrée : Regehir, le forgeron à la gueule cassée, Iynge à la voix plus douce que les mœurs, le chevalier Sanglier et sa cruelle épouse de dix printemps. Au terme de sa quête, Chien trouvera-t-elle la vengeance, la rédemption ou… autre chose ?

J’ai longtemps hésité sur l’extrait. Au départ, je pensais à un descriptif montrant l’atmosphère lourde et le décor brumeux puis je me suis décidée pour celui-ci qui montre la réelle personnalité de Noalle :

Le lendemain, lorsqu’elle sortit dans la cour, Chien vit ce que l’enfançonne avait fait de sa dame blanche. Noalle était à sa fenêtre. Elle reconnut la mercenaire et la salua à grands gestes de ses mains salies. La chemise de la gamine était ouverte aux quatre vents et battait, molle et blanche, tout contre son torse de marmot. Chien leva les yeux vers elle, et se demanda ce qu’était ce paquet de couleur de neige. Puis elle comprit. Car voilà ce que la gamine avait fait de sa chouette : elle lui avait passé son aiguillette dans les deux orbites avant de la crocher là, gelée, à l’encadrure de sa fenêtre. L’enfant se pencha vers Chien, frôlant le cadavre immobile de l’oiseau qui pendait à son cordon glacé, et cria vers la femme. Le vent tenta de lui voler ses paroles, mais elles tombèrent dans la cour de la forteresse, lourdes comme des pierres.

–          Elle m’a fait peur, cria Noalle pour Chien du heaume. Elle m’a fait peur, ta dame blanche, alors je me suis vengée…

Chien regardait les deux bijoux de la fillette luire au creux de ces plumes blanches, semblables à des yeux d’argent. Ceux de Noalle, verts et glacés, n’avaient pas quitté Chien du heaume, et la guerrière reconnut lesquels étaient les plus cruels.

Je ne sais pas si ce livre n’était pas fait pour moi ou si j’en attendais trop mais je n’ai malheureusement pas apprécié cette lecture. Le style de l’auteur que ce soit dans le roman ou dans les notes de fin (je précise car ce sont deux styles complètement différents)  est vraiment bon. Cependant je n’ai pas réussi à entrer dans son histoire ni dans son univers. J’ai trouvé le tout noir, sombre, glauque, froid… Que ce soit au niveau du décor ou des personnages… Il a été impossible pour moi de m’attacher aux personnages, pourtant l’héroïne atypique avait tout pour me plaire mais non, le lien ne s’est pas créé. Et ce n’est pas la seule, plusieurs personnages (le chevalier Sanglier, Rehegir, la Salamandre, Iynge, …) auraient pu me plaire mais il m’a toujours manqué quelque chose et j’avais du mal à définir le lien qui les unissaient (amitié, amour platonique, amour charnel, …).

La fin m’a paru étrange et dans d’autres circonstances m’aurait donné envie de lire la suite mais là… Je ne sais pas ! Acheter un livre alors que le 1er tome ne m’a pas plu… Donc je pense que malgré toutes les qualités de l’auteur, je vais en rester là ou alors peut-être que dans un autre registre je me laisserai tenter ou si on me prête le livre ! ^_^

En résumé, de très bons éléments dans ce roman mais qui n’ont pas su me séduire, un auteur avec beaucoup de talent que je lirai peut-être dans un autre style. Je sais mon article est étrange mais mon ressenti envers ce livre est aussi très bizarre…

♥♥♥♥♥

Publicités

Commentaires sur: "Chien du Heaume de Justine Niogret" (3)

  1. Mince, dommage que tu n’aies pas complètement accroché à ce livre. C’est vrai que c’est une fantasy plutôt sombre.

    • petitemarie29 a dit:

      C’est de ta faute !!! Ben oui, avec ta chronique, j’attendais trop de cette lecture, j’ai donc été déçue ! 😉

  2. en général cest facile de rentrer dans le fantasy merveilleux, mais si tout est glauque froid, difficile d’accrocher a la magie du décor et des personnages. le coup de la mercenaire qui s’appelle Chien, ca en dit long ^^

    Sandra

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :