Couverture Marie Tempête

Je ne vais pas vous le cacher, j’ai emprunté à ma mère, c’est d’une part à cause du titre et de l’autre à cause de la couverture ! ^_^ La 4ème de couverture ne m’a intéressé qu’après :

Après des années d’un bonheur sans nuages, Marie Delaunay voit sa vie voler en éclats lorsque Pierre, son mari, patron-pêcheur, disparaît tragiquement en mer. Elle se retrouve seule avec ses enfants et les traites à payer. Alors, pour la mémoire de Pierre et aussi pour sauver leur chalutier menacé par les banquiers, elle décide de prendre la relève.

Une femme marin-pêcheur – et patron ! –, on n’a jamais vu ça dans un petit port breton. Marie se heurte à l’hostilité des pêcheurs et de ses enfants. Mais à force de courage et de ténacité et grâce à ses compétences, elle réussit à se faire accepter et respecter. C’est alors que le destin décide à nouveau de s’acharner sur elle…

Je ne connaissais pas du tout l’auteur :

Janine Boissard a aussi écrit sous son nom de femme mariée, Janine Oriano. Elle a écrit en 1977 la saga L’esprit de famille. Parallèlement elle écrit pour la télévision.

Un petit extrait :

Cette peur-là, de n’être pas à la hauteur, c’est un sale virus attrapé à l’âge tendre, le genre à ne jamais vous lâcher tout à fait, à se réveiller aux pires moments pour vous les saboter, c’est-à-dire aux radieux, ces moments où l’on croit toucher le bonheur – mais ça ne saurait durer, il y a erreur sur la personne.

Voilà, c’est dit. Tout ou à peu près. Je me tais, faute d’oxygène. Je crois bien n’avoir pas parlé si longtemps à la file depuis… depuis jamais. A toi de jouer et, s’il y a erreur sur la personne, dis-le, je m’en vais.

J’ai été sous le charme de ce livre car même si je ne connais pas vraiment le monde de la pêche, je connais la région décrite, la solidarité entre marins même s’il est souvent difficile pour une femme d’y faire sa place.

J’ai été touchée par les personnages et leurs histoires et surtout par Marie, par sa force, ses faiblesses, ses amours, ses chagrins.

Je dois avouer qu’il y a tout de même un petit quelque chose qui m’a gênée… Quelques invraisemblances que je ne peux pas vous dévoiler (comme accepter certaines choses alors que toutes personnes normales les refuseraient avec force !) mais surtout que tant de choses arrivent à cette héroïne ! Déjà perdre son mari et se retrouver patron et marin-pêcheur, c’est assez dur mais en plus de ça, Marie va devoir affronter des situations particulières en tant que marin, en tant que femme et en tant que mère ! Ce n’est plus une héroïne mais une « super-héroïne » ! ^_^

Oui, je sais, on va me dire que sans ces péripéties, il n’y aurait pas eu d’histoire donc pas de roman mais je pense qu’il n’y avait pas besoin de tout ça pour rendre ce livre intéressant.

Malgré les apparences et cette chronique, j’ai beaucoup apprécié ma lecture et je conseille ce roman ! D’ailleurs, je vais en parler à ma sœur ! 🙂

♥♥♥♥

Publicités

Commentaires sur: "Marie-Tempête de Janine Boissard" (6)

  1. Si ça peut te rassurer, ça se sent (que tu as apprécié cette lecture) ;).
    Ta chronique me donne même envie de lire ce livre (c’est également la photo qui m’a attirée jusqu’à cet article, elle est su-blime !) alors que je ne suis pas du tout branchée « pêche » et encore moins histoires où l’héroïne est une espèce de force de la nature (niveau caractère) indestructible. J’ai beaucoup de mal avec les personnalités pas ou peu réalistes en fait et au vu des invraisemblances que tu évoques, malheureusement, je crois que ce livre n’est pas fait pour finir entre mes mains ! Merci pour cette critique malgré tout, on y ressent vraiment tes (positives) impressions !

    • petitemarie29 a dit:

      Merci pour ton commentaire ! ^_^
      L’héroïne n’est pas « indestructible », elle a ses fragilités mais grâce à son entourage, elle arrive à tout surmonter.
      Et qui sait, peut-être que certaines invraisemblances (j’en pense à une en particulier) me paraissent comme telles car je n’aurai pas du tout réagi comme ça…

  2. Ah Janine Boissard… C’est aussi un auteur que j’ai découvert dans la bibliothèque maternelle mais moi je dois dire que j’ai été plongée directement dans sa saga la plus connue « L’esprit de famille » qui reprend bien le genre d’héroïne féminine dans le rôle de la grand-mère d’une famille recomposée de toute part… J’aime beaucoup le style de cette auteur et ces sujets sur la famille et le féminisme dans la vie de tous les jours sont très intéressants.

    En tout cas je ne peux que te conseiller ses autres livres!

    • petitemarie29 a dit:

      Oui, je pense que si je vois d’autres livres d’elle, je n’hésiterai pas (je le pensais déjà après ma lecture mais ton commentaire me conforte dans cette idée !)

  3. Tu me charmes comme à chaque fois avec l’air breton, il faudrait que je m’y mette d’ailleurs. Merci à toi.

    • petitemarie29 a dit:

      Oh, c’est gentil !
      J’aime ma Bretagne et je pense que ça se ressent quand je lis des livres sur elle ou qui s’y déroulent ! ^_^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :