Couverture Les Hauts de Hurle-Vent

Comme bien souvent quand j’ai vu ce livre dont j’ai largement entendu parler, je me suis dit que ce serait l’occasion de compléter ma culture des « classiques » (non, promis, ce n’est pas le bandeau « livre préféré de Bella et Edward de Twilight qui m’a convaincu !). Mais depuis tout ce temps, il traîne dans ma PAL vu que je suis plutôt réfractaire aux « classiques », je n’arrivais pas à me motiver de peur d’être déçue… Mais heureusement une LC organisée par Coconut m’a motivée, merci à elle !

Et voici la 4ème de couverture :

Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste.

Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses sœurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente et cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l’orgueilleux qui l’a tuée.

Je suppose que comme moi, vous avez entendu parler de Emily Brontë et de ses sœurs (enfin de sa sœur pour ma part car si je connaissais le nom de Charlotte, je ne me souvenais pas de Anne…). Les Hauts de Hurle-vent est son seul roman (elle le publie à compte d’auteur à l’âge de 29 ans) mais apparemment, elle a aussi écrit de nombreux poèmes. Son livre, à l’époque, ne remportera pas autant de succès que Jane Eyre publié par sa sœur Charlotte alors considérée comme la meilleure auteur de la famille. Mais depuis les avis ont changé et la maturité de l’écriture de Emily surprend toujours et fait qu’aujourd’hui elle soit plus reconnue que sa sœur.

Je n’ai pas retrouvé l’extrait que je voulais vous mettre (oui, je sais, la prochaine fois, je devrais noter la page se serait mieux ! ^_^) mais j’ai trouvé un autre que j’aime assez :

Mrs Linton était assise, comme à l’accoutumée, dans l’encoignure de la fenêtre ouverte, vêtue d’une robe blanche flottante, un léger châle sur les épaules. Sa longue et épaisse chevelure avait été en partie coupée au début de sa maladie et elle la portait à présent relevée en simples tresses sur le front et sur la nuque. Elle était très changée, comme je l’avais dit à Heathcliff ; mais, quand elle était calme, ce changement donnait à sa beauté une apparence surnaturelle. L’éclat de ses yeux avait fait place à une douceur rêveuse et mélancolique ; ils ne semblaient plus s’attacher aux objets qui l’environnaient ; ils paraissaient toujours fixés au loin, très loin, au-delà de ce monde, aurait-on dit. Puis la pâleur de son visage – dont l’aspect hagard avait disparu quand elle avait repris des chairs – et l’expression particulière que lui donnait son état mental, tout en rappelant douloureusement ce qui en était la cause, ajoutaient au touchant intérêt qu’elle éveillait : ces signes contredisaient – pour moi, certainement, et pour tous ceux qui la voyaient, je pense – les preuves les plus palpables de sa convalescence et lui imprimaient la marque d’un dépérissement fatal.

Que vous dire sur ce roman… Déjà, je l’ai lu plus facilement que je le pensais ! Je savais que c’était une lecture assez sombre mais je ne m’attendais pas à cette noirceur. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages et au final, j’ai trouvé la 4ème de couverture assez trompeuse… J’ai du mal à exprimer mon ressenti sur ce livre…

Je reconnais les qualités de la plume de Emily Brontë mais j’ai du mal à imaginer cette jeune femme qui a vécu dans un environnement plus ou moins protégé, écrire ce type de roman avec tant de noirceur morale, tant de trahisons, tant de vengeances.

J’ai adoré ses descriptions (notamment de la lande), j’admire le travail sur la psychologie des personnages mais je ne peux pas dire que j’ai aimé cette lecture en grande partie à cause des personnages justement.

J’aurai aimé avoir de la compassion pour eux ou au moins un d’entre eux mais je n’ai ressenti aucune empathie ! Où est l’amour de Heathcliff sous toute cette envie de vengeance ? La fin de vie de Catherine n’est-elle pas méritée par son comportement ? Et est-ce normal qu’une domestique se mêle de tout ?

Pour résumer, je comprends pourquoi ce roman est un classique, je comprends même son succès mais il ne m’a pas touché, ni embarqué…

Et voici les articles de mes camarades de lecture :

Piplo ; Coconut ; Yogi ; Ewatoppno ; Kincaid40 ; Mam’zelle Amandine ; Nahe ; Géraldine ; Zara21 ; Faustine ; Salsera15 ; Lyra ; Lolie77 ; Paikanne ; Lynn ; Lenacoli ; J.a.e_Lou ; Rosehill Cottage ; Buissange ; Lectureetcie ; Elahbulle ; Choulie ; BeckBeck ; Nymou ; Antomilna ; Lavinia

♥♥♥♥♥

Publicités

Commentaires sur: "Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë" (13)

  1. Halalala ce livre… j’avoue m’y être intéresser parce que Bella en était « fan » 😄 Mais j’ai vue le film de 91 avec Ralph Fiennes et Juliette Binoche, et j’ai trouvé cette histoire très torturer, mais je ne me serais pas attacher aux personnages si cela n’avait pas été Ralph lol alors en livre… j’imagine que ce sera dur !

    Et que vois-je ??? Un Jour toujours dans ta PAL ???! sacrilège ! tsss lol

    • petitemarie29 a dit:

      Ah… Peut-être que si j’avais vu le film, j’aurai imaginé Ralph, ça se serait mieux « passé » ! ^_^
      Oui, désolée pour Un Jour mais tu as vu ma PAL ??? et j’avoue que malgré ton enthousiasme, c’est un pavé qui me fait un peu peur… 🙂

  2. Bonjour 🙂
    Oui, je suis comme toi, j’ai du mal à dire pourquoi cette lecture de n’a pas passionnée… Et contente de ne pas être la seule 🙂
    C’est un livre à lire pour sa culture personnelle je pense.
    Et je ne me démonte pas, j’ai Jane Eyre dans ma PAL.

    • petitemarie29 a dit:

      Heureusement qu’on est quelques unes à ne pas avoir « aimé » car je me sentais à contre courant vu tous les avis positifs et passionnés que j’avais lu !

  3. Contente d’avoir fait cette LC avec toi, et d’avoir lu ta chronique.

  4. Pour le moment j’ai lu le livre de sa sœur charlotte « jane eyre » que j’avais beaucoup aimé. Celui-ci est toujours dans ma PAL, je crois qu’une nouvelle adaptation cinématographique va bientôt sortir , donc si j’aime bien le film peut être que je me laisserai tenter par le roman^^.

    • petitemarie29 a dit:

      Il faudra que je lise Jane Eyre un jour ! Un jour…. hihihi (ce n’est pas gagné quand même)

  5. Je comprends tout à fait ton avis !
    L’extrait que tu as cité est très représentatif bravo !

    Encore toutes mes excuses pour ccet retard
    mon avis : http://globe-lecteur.blogspot.fr/2013/02/les-hauts-de-hurle-vent-emily-bronte-en.html

    Coconut

    • petitemarie29 a dit:

      J’admire ta persévérance ! Beaucoup n’auraient pas pris la peine de lire les autres chroniques. Merci de ton passage et de ton commentaire.

  6. ça fait plusieurs années que j’ai lu ce livre et j’en garde un bon souvenir =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :