J’ai reçu ce livre lors d’un partenariat entre Livraddict et Bragelonne, et je les en remercie.

Voici la 4ème de couverture :

Lorsque le jeune Alec est emprisonné pour un crime qu’il n’a pas commis, il croit que sa vie est ruinée. Mais son compagnon de cellule lui fait vite entrevoir un avenir bien différent : devenir son apprenti. Espion, voleur et noble à la fois, Seregil semble être bien plus qu’il n’y paraît… Voilà qu’il entraîne Alec sur des routes inconnues semées d’embûches qui les mènent tout droit vers une guerre. Tous deux devront s’infiltrer en territoire ennemi pour déjouer les terribles complots contre la Couronne dans l’espoir de la sauver. Mais la fortune est aussi imprévisible que Seregil…

Et les informations sur l’auteur données :

Lynn Elizabeth Beaulieu alias Lynn Flewelling est née le 20 octobre 1958 à Presque Isle dans le Maine, ville qui, contrairement à ce qu’on pourrait croire, n’est pas près de la mer mais au fond des bois. Après des études de littérature, d’histoire et une école vétérinaire, elle a travaillé comme employée à la morgue, peintre en bâtiment et journaliste avant de trouver sa voie et d’écrire  des séries de Fantasy à succès.

Extrait ? Oui, je sais d’habitude je vous en mets toujours un mais là, je n’arrive pas à choisir alors j’ai décidé de vous laisser découvrir le style de l’auteur par vous-même ! ^^

J’avoue que j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire… Est-ce que c’est parce que j’ai interrompu une lecture pour lire ce livre ? Je ne sais pas trop… Mais je vous rassure, ça n’a duré qu’une cinquantaine de pages environ. Comment ne pas s’attacher aux personnages ? Que ce soit Alec et Seregil, les personnages principaux, ou Micum, sa famille, Nysander qui ont tous un rôle plus ou moins important dans l’histoire. J’ai peut-être eu un peu plus de mal avec Thero, mais je pense que c’est l’intention de l’auteur qui ne donne pas une très bonne image de lui.

Comment vous parler de ce livre sans trop en dire ? Déjà les personnages :

– Seregil est un personnage complexe, on le découvre peu à peu au fil de l’histoire mais il reste encore des questions à la fin du livre. Un homme qui paraît jeune mais dont l’expérience donne l’impression qu’il a vécu plusieurs vies. Un homme beau et fait craquer la gente féminine mais qui a l’air de préférer les hommes. Un homme aux multiples talents pas toujours recommandables, seule la magie semble lui résister…

– Alec est un jeune garçon qui au tout début semble maladroit mais qu’on découvre plein de ressources, courageux, sensible, timide et loyal surtout. Prêt à tout pour ses amis, peut-être un peu possessif et en manque de reconnaissance. Il suit Seregil avec un peu d’appréhension au départ, puis il lui fait une totale confiance et parfois, on se demande même comment il ferait sans lui.

– Micum et sa famille… Micum : ami et compagnon d’aventures de Seregil mais qui revient toujours près de ses femmes. Seregil est toujours bien accueilli et Alec est lui aussi tout de suite adopté par la famille. Les 3 filles sont très différentes les unes des autres : L’aînée, Beka, veut s’engager dans l’armée de la reine, Elsbet, très sérieuse, préfère les livres, Illia, la petite dernière a encore le temps pour choisir sa voie.

– Nysander, drôle de personnage… Magicien de grands pouvoirs mais proche des autres, magicien atypique, qu’on admire ou qu’on déteste. Il considère Seregil comme un fils, il a voulu le prendre comme apprenti mais les choses ne se sont pas déroulées comme il aurait voulu. Il a aussi une place prépondérante dans la « politique » vu qu’il conseille la reine.

– Thero, nouvel apprenti de Nysander. Ses relations avec Seregil sont plutôt tendues, ce qui fait que ce n’est pas l’entente cordiale avec Alec non plus. Très intelligent et doué mais plutôt fermé. On imagine facilement que s’il y aura un traître dans le groupe, ce sera lui… Comme vous l’avez compris, c’est le personnage avec lequel j’ai eu le plus de mal, disons plutôt que j’ai le plus de mal à cerner…

Pour l’histoire, je n’ose pas trop, pas envie de vous gâcher la lecture. Juste qu’Alec et Seregil se rencontrent alors qu’ils sont emprisonnés et quand Seregil s’évade, il emmène Alec avec lui.  Au départ, il ne sait pas trop ce qu’il va en faire puis peu à peu l’idée d’en faire son apprenti fait son chemin, ce qui étonne son entourage mais ce qui l’étonne lui-même aussi…

En tous les cas, un livre que j’ai vraiment apprécié et j’ai hâte de connaître la suite. Seul petit bémol, j’aime quand chaque tome peut se lire séparément et s’il est vrai, que ce tome a une histoire propre, la fin laisse trop de questions qui seront sûrement résolues dans le reste de la saga.

♥♥♥♥

Publicités

Commentaires sur: "Nightrunner, Tome 1 : Les Maîtres de l’Ombre de Lynn Flewelling" (2)

  1. Je vais peut être finalement me laisser tenter par ce livre, même si j’aime toujours pas la couverture ^^

    • petitemarie29 a dit:

      J’allais te dire de regarder une autre édition si la couverture était mieux mais je crois qu’avant celle-ci, la traduction n’était pas terrible…
      Il est vrai que je te le conseillerais mais peut-être que tu seras moins sous le charme des personnages…
      Mais pour une fois que c’est moi qui peux te dire : Si tu te décides, j’espère qu’il te plaira et bonne lecture ! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :