A la fin du 5ème tome, Jamère est obligé de faire croire à tous ceux qui l’aiment qu’il est mort et décide d’accomplir le destin que la magie a choisi pour lui… 4ème de couverture :

Afin de protéger ceux qu’il aime, Jamère a dû rendre les armes et se donner corps et âme à la magie. Tenu pour mort par les siens, il se réfugie chez les Ocellions où il bénéficie du soutien de la femme-arbre et d’Olikéa, mais se trouve en concurrence avec le magicien, Jodoli. Il va devoir affronter deux questions vitales : comment empêcher la guerre entre les Ocellions et les Gerniens et, surtout, comment convaincre son double, Fils-de-Soldat, de l’écouter pour éviter le massacre ?

Je n’ai pas choisi cet extrait par hasard, c’est le moment où Jamère se divise, plus exactement, c’est le moment où sa part ocellionne prend le dessus :

Et elle ignorait si le jeu en valait la chandelle. Jamère le Gernien tendait à s’incliner devant se jugement et à la laisser s’en aller sans trop de regrets ; naguère, je la croyais amoureuse de moi, au point d’éprouver des scrupules du fait qu’elle nourrissait pour moi des sentiments bien plus profonds que moi pour elle ; à présent, entendre Firada l’accuser de ne s’intéresser à moi que par appât du pouvoir jetait une lumière très différente sur notre relation. Je n’étais pas un taureau de concours qu’on soigne et qu’on toilette pour l’exhiber comme une marchandise ; j’avais encore ma fierté.

Mais l’Ocellion en moi percevait la situation tout à fait autrement : non seulement un Opulent avait besoin d’un nourricier, mais il y avait droit. En tant qu’Opulent des Ocellions, j’honorais le clan familial d’Olikéa d’avoir élu domicile chez lui, et le rejet d’Olikéa de son devoir constituait pour moi une grave insulte ainsi qu’un danger pour mon bien-être. La colère monta en moi, ancrée dans la conscience de mon moi ocellion de l’injure qu’elle me faisait ; n’étais-je pas un Opulent ? N’avais-je pas renoncé à tout pour devenir le récipient de la magie ? De quel droit me refusait-elle l’appui dont la plupart de ses semblables se fussent senties honorées ?

Une sensation étrange me parcourut de la tête aux pieds, assez semblable au picotement qui envahit un membre après un long engourdissement. Quelque part au fond de moi, Fils-de-Soldat rassembla des forces et me contraignit à me redresser sur mon séant ; mon double ocellion, si longtemps soumis par mon identité gernienne, parcourut les alentours d’un regard dédaigneux, puis, comme s’il ôtait une chemise trempée de sueur, il se sépara de moi. A cet instant, moi, Jamère le Gernien, je deviens brusquement spectateur de ma propre vie.

Je trouve la dernière phrase de l’extrait très forte… Combien d’entre nous ont déjà eu cette impression : d’être simple spectateur de sa vie… Mais quant serait-il si ça nous arrivait vraiment ? Vivre dans un corps qu’on ne contrôle plus ? Et surtout vivre dans un corps qu’un autre contrôle !! Etre conscient de tout, être en désaccord à plupart du temps mais rien ne pouvoir y faire.

Jamère va tout tenter pour reprend son corps. Influencer Fils-de-Soldat en lui instillant ses penser, lui voler sa magie pendant son sommeil, reprendre le contrôle quand l’autre est épuisé mais impossible, Fils-de-Soldat reste le plus fort !

Qui a-t-il de pire que d’être spectateur ? Rien ne pensait Jamère, et bien il va découvrir qu’il y a pire… Ne plus rien ressentir, être là mais entouré de néant et Fils-de-Soldat peut lui imposer cette punition quand il le désire.

Dans les tomes précédents, on a pu remarquer que Jamère essayait de contrer la magie et qu’il ne savait pas ce qu’elle voulait de lui, cette fois, c’est Fils-de-Soldat, son moi ocellion, qu’on suit et si lui obéit à la magie, il ne sait pas plus ce qu’il doit faire…

La suite dans le prochain tome ! ^^

♥♥♥♥

Publicités

Commentaires sur: "Le Soldat Chamane, tome 6 : Le Renégat de Robin Hobb" (4)

  1. Dis donc elle a l’air de ‘avoir emballée cette série ! Je finis de lire tes articles et plus on avance, plus on te sent capivée. Tu me tente là ! Elle est en combien de tomes celle-ci ?

    • petitemarie29 a dit:

      Elle est en 8 tomes (c’est court pour du Robin Hobb ! hihi) !
      Le 8ème est déjà sorti mais j’attends qu’il sort en poche donc pour le moment, je ne connais pas la fin.

  2. Christophe a dit:

    Un peu comme Philo j’ai l’impression qu’après un « début » mitigé tu es vraiment rentrée dedans! Là heureusement que tu as le N°7 (et d’autres livres) pour attendre car parfois il faut attendre plus d’un an pour avoir le livre en poche! Je viens seulement d’avoir la « suite » de Dracula, sorti depuis un moment déjà!

    ( « Quant serait il » ? Tu me mets le doute… )

    • petitemarie29 a dit:

      Non, non grosse faute de ma part : « qu’en serait-il » serait mieux ! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :