Je commence par la 4ème de couverture :

Revenu dans sa famille pour assister au mariage de son frère aîné, Jamère se trouve en butte au mépris et à l’hostilité de tous à cause de son inexplicable embonpoint. Son père n’accepte pas que son fils soldat laisse libre cours à son appétit et l’accable de son profond mépris ; sa sœur Yaril ne lui cache pas la répugnance qu’il lui inspire et sa fiancée Carsina lui tourne le dos. Nul ne veut entendre son explication : il doit sa corpulence à la magie ocellionne…

Et voici un extrait :

Je m’efforçai de rester invisible pendant les journées de fête qui s’ensuivirent chez nous, mais je n’eus pas la partie facile : je devais participer aux dîners et, dans une maison pleine d’invités, il m’était difficile d’éviter toute rencontre. L’aspect le plus désagréable de cette période provenait de la présence des Grenaltère, qui séjournaient chez nous, car ma sœur Yaril et Carsina me rabrouaient en toute occasion : si j’entrais dans une pièce où elles se trouvaient, elles en sortaient aussitôt avec une expression de dédain. J’en bouillais d’exaspération, d’autant plus qu’elles ne me laissaient jamais la possibilité de leur rendre la pareille. J’avais beau me répéter que vouloir assener mon indifférence à Carsina était un comportement infantile, au fond de mon cœur je brûlais de la blesser autant qu’elle avait meurtri mon amour-propre. Je me rabattais sur mon journal de fils militaire où je décrivais avec une précision impitoyable chacune de nos interactions.

Posse et Cécile avaient déjà entrepris leur voyage de noces : ils devaient descendre la Téfa jusqu’à Tharès-la-Vieille, où le frère de mon père donnerait une réception en leur honneur ; la jeune épousée avait deux tantes et trois oncles dans la capitale, à l’inspection desquels Posse devrait se soumettre pendant plusieurs semaines avant que les jeunes mariés ne reviennent s’installer dans les appartements prévus pour eux dans notre résidence familiale. Je les plaignais de devoir commencer leur vie commune sous le toit de mon père : à coup sûr, il ne leur accorderait guère d’intimité et encore moins d’autonomie.

On continue sur la lancée du 2ème, lecture toujours aussi agréable. Difficile de ne pas ressentir le rejet que subi Jamère, un fils soldat rejeté de l’armée pour son poids et par cela rejeté par son père qui prend pour un affront personnel l’échec de son fils ! Tout le monde lui tourne le dos, même sa sœur avec qui il s’entendait si bien ! Tout le monde ? Non. Sa mère, elle oublie son aspect et ne voit que son fils, elle continue donc à l’aimer et à le soutenir. Mais est-elle prête à le croire ? Qui pourrait croire que la magie soit responsable de son état ? Les autres rescapés en restent affaiblis et maigres alors pourquoi lui grossit ? Quelle est donc cette magie ? Quelle est son influence sur Jamère ?

Son père décide de l’aider à redevenir le soldat qu’il était. Par amour ? Non, loin de là ! Juste pour laver son honneur ! Pour prouver que Jamère a tort ! Mais quelque soit les restrictions, son état ne change pas, il continue même à grossir… Et plutôt que d’admettre ses torts, son père pense que Jamère continue à abuser de la nourriture ce qui renforce encore les tensions.

Je ne vous en dirais pas plus, je ne vais pas tout vous dévoiler non plus ! 😉

Allez, vivement la suite !

♥♥♥♥

Publicités

Commentaires sur: "Le Soldat Chamane, tome 3 : Le fils rejeté de Robin Hobb" (2)

  1. Christophe a dit:

    Plus ça « avance », mois j’arrive à me faire une idée… Ca devrait m’amener à me dire que je « n’accorcherais » pas mais pourtant je « sens » qu’un truc là dedans pourrait me plaire… Oui, attendons encore la suite….

    • petitemarie29 a dit:

      En fait, je n’ose pas trop en dire car je ne voudrais pas tout « révéler » mais on s’attache à Jamère…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :