Jolie couverture, de la Fantasy, de la magie (enfin je suppose vu le titre), un auteur que j’apprécie… Allez je prend !  Je lis la 4ème de couverture :

Jamère vit dans une culture gouvernée par un code social rigide. Mais, à l’âge de quinze ans, il est confié par son père à un étrange guerrier nomade qui, à l’aide de drogues et d’une expérience de transe chamanique, le propulse dans un autre monde. Il y rencontre une mystérieuse magicienne, sorte de femme arbre, qui s’empare de son esprit et le dresse contre la civilisation dont il est issu. Dès lors, Jamère est déchiré entre ces deux cultures…

Ca m’intéresse toujours autant donc j’achète, j’avoue que j’achète même toute la série ! Oui, idiot je sais, car si je n’aime pas le 1er tome, bof, pour se motiver à lire la suite mais tant pis… Robin Hobb m’a rarement déçue donc je pars confiante ! Mais si moi, je connais bien cet auteur, je ne sais pas si vous la connaissez donc voici une petite présentation :

De son vrai nom Margareth Astrid Lindholm, née en Californie en 1952, Robin Hobb est aujourd’hui considérée comme l’un des maîtres de la littérature fantasy grâce au retentissant succès de ses sagas L’Assassin Royal et Les Aventuriers de la mer. Elle vit aujourd’hui dans l’état de Washington, avec son mari et leurs quatre enfants.

Et voici un extrait pour vous faire une idée de son style, je l’ai choisi à peu près en rapport avec la 4ème de couverture :

Mais le paysage qui s’était déployé autour de moi à l’instant où je les avais closes ne disparut pas. Je ne pouvais refuser de le voir car il existait en moi. Nous nous trouvions sur un versant escarpé, entourés d’arbres gigantesques qui assombrissaient le crépuscule, et rien ou presque ne poussait sur le sol nu, recouvert de strates d’humus séculaires. Des frondaisons tombait une fine pluie de gouttes de rosée. Un gros serpent jaune passa devant nous sans nous accorder un regard. Une fraîcheur humide imprégnait l’air ; il régnait une riche odeur de vie.

« Ce monde n’existe pas », dis-je à Dewara. Il se tenait à côté de moi dans cet univers vespéral ; je le reconnaissais bien qu’il me dépassât de plusieurs coudées et portât une tête de faucon sur les épaules.

« Gernien ! » Il avait lâché le mot comme une insulte. « C’est toi qui n’es pas réel ici ! Ne profane pas les terrains de chasse de Reshamel par ta mécréance. Va-t-en !

–          Non ! fis-je d’un ton suppliant. Non. Laissez-moi rester ; je veux être réel dans ce monde. »

Sans répondre, il me regarda de ses yeux de faucon ronds et dorés ; son bec paraissait acéré, ses ongles noirs se recourbaient comme des serres. Il pouvait, s’il le voulait, m’arracher le cœur de la poitrine, mais il ne bougeait pas et me laissait le temps de réfléchir.

Je trouvai soudain les mots justes. « Je veux être un homme. Je veux être un guerrier. Je veux être un Kidona. »

Quelque part au fond de moi, j’éprouvai de la honte à désavouer mon héritage et à devenir un sauvage ; puis, comme une bulle qui éclate, cette existence-là perdit toute son importance. J’étais un Kidona.

Mon avis ? J’avoue que je suis perplexe… J’ai eu du mal avec toute cette société extrêmement codifiée… Je m’attendais à de la « magie » et en fin de compte, on n’en parle pas tant que ça. Le livre est plaisant mais il ne m’a pas emballé. Pourtant, je l’ai lu assez vite ! Qui sait, c’est peut-être le démarrage de la « série » qui est un peu lent… On va voir au 2ème si c’est toujours pareil…

♥♥♥♥♥

Publicités

Commentaires sur: "Le Soldat Chamane, tome 1 : La Déchirure de Robin Hobb" (1)

  1. baron de munchausen a dit:

    c’est un des problemes avec robin hobb , je n entre jamais dans ses ecrits ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :